Va t-on également vers un Marinegate ? Fillon n’est pas le seul à être empêtré dans une sombre histoire d’assistant parlementaire Marine Le Pen est sommée de payer 340.000 euros.

La candidate du FN doit s’acquitter des versements exigés par Bruxelles avant fin janvier sous peine de se voir appliquer une retenue sur ses indemnités d’eurodéputée.
Elle aussi est accusée d’avoir rémunéré des cadres du Front national avec l’argent public.
On est au parlement européen cette fois et sur deux emplois d’assistants parlementaires jugés fictifs par l’Office européen de lutte anti fraude. IMG_4025

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer