« Vagabonajri-a ou ka fè a, man ké fè’w rété an koté »

20180128_003203

Ce vendredi 26 janvier 2018, Alfred Marie-Jeanne a humilié Jean-Philippe Nilor lors d’une réunion du Mouvement Indépendantiste Martiniquais (MIM) qui se déroulait au François en #Martinique. OK. Mais quelque chose de très grave s’est passé juste après cette honte publique vécue par le petit yéyé de Sainte-Luce.
Ce dernier grand Jouisseur Pervers Narcissique, n’a rien trouvé de mieux que d’agresser la responsable du Komité Patriyot du coin Francine #Carius.
Alors que Marie-Jeanne quittait la salle, Nilor se dirigea vers elle en fendant la foule.
La bave aux lèvres, les yeux sataniques, tel un acarien en rut, il pointa le visage de cette femme avec son doigt dur comme un vit de vrai nègre et d’un verbe fielleux et menaçant déclara :
« Vagabonajri-a ou ka fè a man ké fè’w rété an koté »

Ce qui veut dire approximativement dans la langue de #Colbert le père du #CodeNoir qui a une statue devant l’assemblée nationale française : »Tu déconnes là, je vais te faire rester tranquille »
Heureusement, des militants présents évitèrent le passage à l’acte. Francine Carius posa alors une question :  » Pourquoi tu ne t’en prends pas à Alfred Marie-Jeanne ? » Cette interrogation capitale restera sans réponse.
Alors Nilor reproche quoi à Carius ? De ne pas faire partie de sa cour comme Louise Telle qui a trahi le leader charismatique du MIM ? D’être fidèle à Marie-Jeanne ? Bonnes questions.

Au fait, la loi sur les violences sexuelles chère à Marlène #Schiappa Secrétaire d’État sera présentée le 7 mars 2018 à l’Assemblée Nationale française. On verra si le lanceur de culotte du bungalow de l’Anse Figuier va voter pour, contre ou s’abstenir. A suivre

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer