Victorin Lurel est-il sous l’emprise d’une drogue dure ?

Depuis quelques temps, en #France le pays des droits de l’homme, les politiques semblent traverser une mauvaise passe. Le vert Jean-Vincent #Placé en voulant se débrider a franchi la ligne jaune mais le cas qui nous inquiète le plus est celui du sénateur de #Guadeloupe…Victorin #Lurel. Oui…l’heure est grave et beaucoup de guadeloupéens ne comprennent pas.
Sur les réseaux sociaux l’élu tient des propos qui ne seraient pas en phase avec son idéologie, sa fibre socialiste.
Alors tous se posent la même question. Victorin Lurel est-il sous l’emprise d’une drogue dure ?
L’intrigue atteint un sommet himalayen ce 5 avril 2018, juste après la commémoration de la mort violente de Martin Luther King.

Eh oui…Lurel contrairement à le pourtant opportuniste Serge « Ceregmia » #Letchimy est le seul élu ultramarin à avoir des couilles et un clitoris charnu (le mot clitoris est ici usité pour faire plaisir à Marlène #Schiappa dans le cadre de sa lutte acharnée pour légalité homme/femme), pour s’ériger contre la présence infecte et méprisante en #France de l’imagerie de cet enculé de #Colbert le père du #CodeNoir qui a une statue notamment devant l’assemblée nationale française.
Et…dont le tombeau se trouve dans l’église Saint Eustache à Paris non loin du forum des Halles.
À #Bondamanjak, on salue le nouveau Lurel. On vit très bien ce lucide changement.
Espérons qu’il fera des émules parmi les autres mules élues au suffrage universel dans nos territoires qui ont subi les inhumaines affres de l’esclavage.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer