Revana Matildana Aganila…

11 avril 2007, Curtis Louisar, le fantasque et sublime Curtis Louisar, l’auteur immortel de « Aganila » nous laissait. Une congestion. Il avait 57 ans. « Matin midi soir désolation »… Souvenirs.album_00069_s

Voilà ce qu’en dit Suzanne Dracius « Tendre hommage aux Mânes de Curtis Louisar, qui nous a quittés le 11 avril 2007, nous laissant sa sublime chanson « Aganila », qui m’inspira les prénoms des protagonistes de mon roman L’AUTRE QUI DANSE. Quand Curtis a lu le manuscrit, arrivé à la scène du jeûne des Ébonis, il a tressailli : son frère avait vécu la même chose… « Nous sommes frère et soeur », m’a-t-il dit. »

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer