Bananes flambées pour la baie des flamboyants

Voici l’article publié ce jour dans  » Métro’ le journal le plus lu par les  parisiens et les  franciliens puisqu’il est distribué gratuitement dans tous les métros et RER de la région parisienne.
Vraiment pas flamboyant
Flop quasi annoncé pour La baie des flamboyants, la série tournée aux Antilles sur laquelle mise France Télévision/RFO
Les comédiens ont semble-t-il davantage été choisis pour leurs qualités physiques que pour leur jeu d’acteurs Photo: France Ô
La nouvelle série de France Télévision/RFO, La baie des flamboyants, ne sera certainement pas la série de l’année. Dommage car l’idée était intéressante : une série réalisée aux Antilles (Guadeloupe) avec, entre autres, des comédiens locaux, le tout diffusé aux Antilles et en France métropolitaine. Riche inspiration.

Là où ça pêche.
Affligeant ! C’est bien le mot. Le jeu des acteurs est tout simplement mauvais. On n’y croit pas ne serait-ce qu’une seconde. La trame du premier épisode est brouillonne (espérons que le tir sera corrigé). Peut-être que le choix du réalisateur n’est pas innocent dans ce désastre. Jean-François Porry, de son vrai nom Jean-Luc Azoulay, n’était ce pas le réalisateur des séries du club Dorothée (Salut les musclés, Hélène et les garçons, Le miel et les abeilles, etc.) ?
Bref, le seul aspect positif de ce 23 min réside dans le casting. En majorité jeunes, beaux, à la plastique irréprochable, les acteurs accrochent l’?il. Même Emilie (ancienne star’académicienne, saison 5) donne envie, notamment en maillot de bain, de mieux la connaître. Mais ça s’arrête là. A part pour le plaisir des yeux, autant pour les femmes que pour les hommes, La baie des flamboyants ne vaut pas le détour. La nouvelle série sur laquelle mise France Télévision, ne risque certainement pas d’être le « Plus belle la vie » caribéen et de connaître le même succès que la série phare de France 3.

Le résumé du premier épisode
Cynthia fête ses 18 ans. Béatrice, sa mère, lui offre une journée à la plage. La jeune fille aurait rêvé d’un autre cadeau : connaître l’identité de son père. Mais, sa mère est inébranlable : le père de Cynthia a une autre vie, une autre famille, et elle ne se sent pas le c?ur de la détruire.
Plus loin, sur une autre plage, Christian fête avec sa petite amie Johanna et ses copains Aurélie, Thomas, Rémy et Eloïse, l’emménagement à la Résidence des Flamboyants de leurs amis Isabelle et de Ludo. Johanna entraîne Christian loin du groupe pour un peu d’intimité. Les jeunes gens s’enlacent, amoureux, lorsque Christian aperçoit Cynthia, aux prises avec un ivrogne qui la malmène…
http://baie-des-flamboyants.rfo.fr
Votre avis:
Vos mails
Bonjour je tenais a exprimer ma réaction face a votre article sur la baie des flamboyants de Jean luc Azoulay.
Je suis entierement d’accord avec vous sur le fait que cette série n’est pas terrible et c’est surtout du au fait que c’est globalement mal joué. Néanmoins, pourquoi dire ceci « Mais quand on sait que l’idée vient de Jean-Luc Azoulay, à l’origine d’Hélène et les Garçons, de Premier baiser et autre sitcoms du groupe AB, on compren mieux le manque d’inspiration. A voir éventuellement pour la beauté des paysages… Et des comédiens ! » »

_________________________
Autre avis
Premièrement ces séries ont très bien marché, ont fait des records d’audience que peu de séries ont égalé, et je pens eque ça il ne faudrait pas l’oublier. C’est trop facile de cracher dessus comme ça, nous sommes encore et toujours de nombreux fans. La preuve Les vacances de l’amour, suite d’Hélène et les garçons est programmée quotidiennement sur TF1 suite à son succès cet été. De plus je suis la webmastrice d’un site (http://heleneetlesgarcons.wifeo.com) sur cette série et je compte PLUS DE 110 000 depuis le début de l’année

Deuxiement Jean Luc Azoulay a fait d’autres choses qui ont très bien marché comme Navarro, SOS 18 ou les hommes de coeur et dans ce cas personne ne vient reparler de h&g, ou premiers baisers. Alors s’il vous plait évitez la méchanceté gratuite et rensei Untitled Attachmentgnez vous!
Olivier Mottet

 

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer