Daniel Marie-Sainte est un putain de MENTEUR…au service de la franc-maçonnerie en Martinique

Le 30 mai 2017 peut être considéré comme un jour HISTORIQUE en #Martinique, et Serge #Letchimy doit s’en trouver effondré, anéanti.

En effet, Daniel Marie-Sainte secrétaire national au sein de l’organisation du Mouvement Indépendantiste Martiniquais (MIM) lui a ravi de manière magistrale son titre et sa couronne de menteur invétéré.

Reçu par Maurice #Violton dans le cadre de l’émission Sa’w Ka Di sur Martinique Première Radio, DMS (Dangereux Menteur Spécialisé) était, à 10 jours du premier tour des législatives, en mission maçonnique pour sauver le fils #Nilor.

Pour ce faire, Il a donc usé de son équerre et son compas pour tenter vainement de circonscrire des vérités qui n’échappent plus à personne.

Aussi, à Bondamanjak, nous sommes contraints, de mettre en relief le fait que pour la seconde fois, Daniel Marie-Sainte est frappé d’amnésie et de mythomanie méthodique.

Mensonge #1, lors de nos révélations sur le complot du G20 :

-au mépris des faits historiques et des nombreux articles parus dans la presse depuis 2014, mettant en évidence l’ambition de Jean-Philippe Nilor de faire un ticket à 2 avec son homologue du Nord, Bruno Nestor Azérot ;

-au mépris des faits attestant de la stratégie machiavélique de Nilor, surnommé affectueusement à l’époque « Brutus » ou « Biquette Bleu- Blanc-Rouge », qui cherchait par tous les moyens d’évincer les « vieux dinosaures » Claude Lise et Alfred Marie-Jeanne, en accordant éventuellement à celui qui l’a fait un rôle de Président honoraire en guise de consolation;

Daniel Marie-Sainte avait déclaré avec une rare mauvaise foi, qu’il s’agissait là d’une mission d’infiltration confiée par le MIM à Nilor afin de ratisser large pour rassembler autour d’Alfred Marie-Jeanne.

Notons que Marie-Jeanne n’a jamais validé cette version.

Mensonge #2, dans l’émission mentionnée en liminaire, Daniel Marie-Sainte affirme que l’épisode peu glorieux de l’ascenseur concernant le député sortant du Sud serait un ragot.

Pourtant, il est bien informé des tenants et aboutissants de cette affaire au même titre qu’Alfred Marie-Jeanne, et du contenu du dossier, épais comme une bible, concernant toutes les frasques de Nilor au parlement durant ses 5 années de mandature, puisque tout y est surveillé avec minutie.

Malgré tous les efforts déployés pour récupérer, auprès des services de sécurité de l’Assemblée nationale, une bande vidéo compromettante, prise par une caméra de surveillance de l’institution publique, un constat des huissiers de la dite institution a permis de relever une scène à caractère sexuel, entre le député Jean-Philippe et une collaboratrice parlementaire/lobbyiste, se déroulant dans un ascenseur non vitré de l’Assemblée nationale.

Le constat des huissiers de l’institution a permis qu’une enquête à charge soit diligentée.

Le Président de l’Assemblée nationale a donc convoqué le député Nilor devant le conseil de discipline où il a été blâmé pour son comportement indécent et immature avec injonction à respecter cette haute institution.

En outre, en réponse à un mail qui lui a été adressé par une journaliste locale afin de s’enquérir de la véracité des écarts du député du sud, Claude Bartolone dans l’embarras a trouvé une habile pirouette pour éviter de commenter ces faits honteux pour l’institition sous sa présidence et a pris la précaution de se cacher derrière la justice.

« Par courrier électronique en date du 17 novembre dernier, vous avez souhaité faire part au Président de l’Assemblée nationale, Monsieur Claude BARTOLONE, d’une rumeur circulant sur les réseaux sociaux.
Le Président m’a confié le soin de vous dire qu’il avait pris connaissance de votre lettre et m’a chargé de vous répondre.
En raison de la séparation des pouvoirs, il n’appartient pas au Président de l’Assemblée nationale, de commenter de supposées infractions commises. En tout état de cause, il n’a reçu du Procureur de la République de Paris, aucune injonction sur d’éventuelles infractions commises dans l’enceinte de l’Assemblée nationale. »

Il convient de préciser que le Président de groupe GDR auquel Jean-Philippe Nilor appartient a immédiatement été averti de la situation déshonorante concernant le député du sud, d’où un réel malaise au sein du groupe et une difficulté à continuer à travailler ensemble dans la sérénité.

Informé lui aussi, le Député Alfred Marie-Jeanne, arrivait à peine à dissimuler son état de choc et sa déception au regard des agissements de celui qui a été son collaborateur durant 15 ans et l’héritier de la circonscription qu’il a mis toutes ces années à conquérir.

L’on peut donc aisément comprendre pourquoi Alfred Marie-Jeanne ne montre aucun signe de soutien à Jean-Philippe Nilor, celui longtemps considéré comme son dauphin.

De plus, il sait que les écarts de conduite du député du Sud ne s’arrêtent pas à sa légèreté.

*Il connait les liens qui unissent le député Nilor et la femme dans l’ascenseur.

*Il sait que Jean-Philippe Nilor a détourné l’usage des enveloppes de fonds publics (l’argent de vos impôts) à son profit.

*Il sait a qui Jean-Philippe Nilor a fait bénéficier d’un emploi fictif.

*Il sait que Jean-Philippe Nilor a dérogé aux règles de déontologie, au règlement de l’Assemblée nationale et à la loi et tous les députés ultramarins le savent.

*Il sait que Jean-Philippe Nilor est un corrompu et un profiteur du système, et qu’en ce sens il ne peut être son fils spirituel.

*Il sait que Jean-Philippe Nilor est un putschiste prêt à tout pour le pouvoir y compris trahir son peuple, sa mission et ses amitiés.

Tout le monde sait en revanche qu’Alfred Marie-Jeanne n’est pas féru des médias, et qu’il préfère faire que dire, et quand il dit, il aime mieux user d’un verbe parabolique qui ne touche que ceux qui savent.

Et ça , Marie-Sainte le sait et ça l’autorise à prendre toute la liberté de mentir aux martiniquais pour servir ses maîtres de la franc-maçonnerie qui le tiennent par ce qui lui reste comme couilles, certain que Alfred Marie-Jeanne n’ira pas le démentir sur les ondes.

Nous à Bondamanjak, nous ne servons qu’un maître : LA VÉRITÉ.

« Il arrive qu’une vérité vous échappe parce qu’elle est infime. Il arrive aussi que vous ne la voyiez pas parce à cause de son évidence et de son énormité. »

Et nous vous l’apportons quotidiennement en ajustant la taille de la loupe, afin que vous fassiez des choix éclairés.

J’ai dit.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer