« L’ARS vous met au pénal… »

20121212-195633.jpg

En Martinique, on confond toujours autant pistache et cacahuète mais on fait également dans le développement durable ubuesque. Voilà un énième exemple de l’errance actuelle. Récit :
Je reçois aujourdhui 10/12/2012, une convocation de la gendarmerie de Sainte-Luce Martinique pour le 18/12/2012 à 9h00.
Je téléphone à la brigade pour demander la cause, le gendarme Adjudant-chef FERRARA me dit: « L’ARS VOUS MET AU PÉNAL, car le juge demande que vous ne receviez pas d’enfant au centre, car vous n’avez pas d’agrément », alors que l’ARS nous a bloqué depuis décembre 2012 et nous ne recevons pas d’enfants, un centre de LOISIRS INNOVANT ET EXPÉRIMENTAL??? AU PÉNAL, tout le monde va sur notre site www.atoumaux.net, depuis trois ans, on nous a demandé de siéger aux plénières de la MDPH mené par le Conseil Général et la préfecture, dans quel But ? On nous met au PENAL, pourquoi ?
Nous donnons du répit aux parents, et occupons les enfants par le jeu, les sorties etc…, faisons des formations régulièrement, avec Mr Josef SHOVANEC, qui vient de nous envoyer son soutien.
Le feuilleton Martiniquais continu, il manque sois disant des structures, il faut mener le combat ? , trois ans que l’association SHSM « le centre Atoumaux » se bat et demande de l’aide, nous avons monté ce centre sur nos propres deniers un centre de loisirs pour enfants Autistes de 6/16 ans.
Demande d’agrément où autorisation faite depuis 2010 et Redemandé par Madame BACHELOT, Monsieur FILLON à l’époque. (Courriers en notre possession), la loi ne dit-elle pas qu’après 6 mois sans réponse aux demande l’agrément est acquis ?
Trois ans de bénévolat pour toute l’équipe afin d’aider les parents en difficultés. Toutes les manigances les plus basses ont été mise en œuvre par l’ARS : pas de sécurité du centre, nous avons tous nos papiers en règle, tentative de fausse lettre de maltraitance, nous n’avons pas de toilette et de coin repos, les bénévoles n’ont pas de diplôme (hors les diplômes ont été fournis à la préfecture). les photos du centre sont sur notre site, demande d’évacuation de la maison par le propriétaire, etc… et n’arrivant pas à leur fin, PLAINTE AU PENAL POUR DÉFAUT D’AGREMENT, alors qu’en 2010 l’ARS nous demande de faire du Loisir et mettre la partie médicale de côté en attendant car ils n’ont pas d’argent.
Le centre ATOUMAUX est un projet Fond Sociale Européen qui a été porté par la CRESS Martinique, pourquoi ? Si nous ne pouvons pas travailler, l’argent de l’Europe sert à quoi ?
Projet qui a été soutenu par l’EDF en 2010 car nous avons été Lauréat, 2éme sur 2600 projets voir notre site.
Qui est derrière cette cabale ??, pour trouver si vite procureur et juge ?, projet fini le 31/03/2010, demande de liquidation avril 2010. Quelle justice ? Qui tire les ficelles ?
L’ARS de la Martinique, ne craint pas de soutenir le Monopole, en cherchant à diversifier l’existant, en déroute financière (un trou de 800 000€) la présidente de Martinique autiste nous la annoncé par téléphone, allant même à mentir sur notre manque de sécurité etc….Mais qui dérangeons nous? et tout cela est fait dans quel but ? je ne pense pas que ce soit pour aider les familles.
Mais de là à mettre une structure AU PÉNAL car pas d’AGREMENT, là nous disons NON. Nous avons travaillé avec l’accord de l’ARS pour le loisir, et l’accord de la DDJS, après la visite d’un inspecteur (les écrits restent).
Des parents attendent depuis un an que Martinique Autiste ai une place pour leur enfant, (j’ai les mails à disposition pour en témoigner).
Nous nous demandons s’il y a une justice et une clarté, dans le monde de l’Autisme en Martinique.
Mais nous ne baissons pas les bras, et continuons notre combat, et acceptons le pénal afin que la lumière soit faite, car on parle d’emploi trois ans que le personnel diplômé dans la formation de l’autisme attendent des subventions pour être embauchés.
ATOUMAUX est un projet déposé à l’INPI, et non une association. L’association est SHSM Service Handicap’ Sud Martinique.
Merci à tous ceux qui forment une chaîne de solidarité, la vérité est comme l’huile elle remonte toujours à la surface, le conseil général en septembre en la personne de Mr ZOBDA, disait s’occuper personnellement de notre dossier, trois ans que cela dure, mais nous ne lâcherons pas, merci pour tous vos messages de soutien. Trois ans que nous interpellons les politiques, que nous mettons au grand jour nos actions, vouloir faire du bien est un crime ??? Trois ans de fonctionnement sans subvention et sans déficits.
Je serais le 18/12/2012 accompagné à la gendarmerie par des parents, qui sont en attente de structure.
SHSM – Service handicap ‘Sud Martinique
Gisèle ARMANGE

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer