Les Cons Quista Dior

Parfois il ne faut pas écouter le service Marketing.

Dior commence à s’en rendre compte.
Après un lancement désastreux de son parfum « Sauvage » hier vendredi 30 aout 2019, la polémique autour du mot « Sauvage » continue.

Le « problème » pour LVMH (proprio de Dior) c’est que les Amérindiens ont désormais eux aussi fait des études, et qu’ils ont accès à internet. Fini le temps où l’on pouvait pondre des images infamantes depuis son loft Avenue de la Grande Armée. Aujourd’hui les « petits » peuples peuvent réagir dans l’heure et mettre en évidence une exploitation de leur Histoire, de leur culture et de leur souffrances.
Ils étalent leur science, et ça peut faire mal.

Histoire du parfum et des odeurs, revisitée par les Amériendiens.

Source : Christi Belcourt

L’Histoire enseigne que les moeurs d’hygiène corporelle en Europe vers 1492 n’étaient pas terribles… et que peut-être l’excellence française en matière de parfum viendrait de là…

Les explorateurs français et européens étaient sales. Il est bien documenté que leur puanteur les a souvent précédés. Les pratiques de baignade ont été découragées en Europe. On disait que vous pouviez sentir les hommes européens arriver 500 km avant de les voir.

Même la royauté aurait rarement pris son bain. Certains ne se baignaient qu’une fois par an. Porter un mouchoir parfumé dans sa poche était une pratique de la classe supérieure, de sorte qu’il pouvait être tenu contre le nez pour masquer la puanteur nauséabonde des autres, ainsi que de leur personne.

« Pour le Français aristocratique du XVIIe siècle, cela signifiait changer de chemise une fois par jour, utiliser un parfum pour effacer à la fois son arôme et celui des autres, mais ne jamais se plonger dans l’eau. »

(extrait de Dirt on Clean de Katherine Ashenburg)

Bien sûr, la souillure corporelle était le moindre de nos soucis, car c’était la souillure mentale et les vues non civilisées des peuples autochtones qui constituaient la véritable saleté. Lorsque le génocide a commencé, les Européens ont sauvagement assassiné, violé et volé des peuples, des terres et des richesses autochtones

Les Européens ont brûlé nos villages, violé notre peuple, assassiné des nouveau-nés avec une épée, nous ont pendus, nous ont affamés et ont apporté avec eux des maladies qui nous ont exterminés. Leur sauvagerie était impitoyable et ils sont coupables d’un génocide contre les peuples autochtones.

Les Européens ont coupé les membres, volé nos enfants, volé nos terres, tué volontairement des animaux pour nous affamer, des eaux empoisonnées, promulgué des lois interdisant nos langues et notre spiritualité … depuis près de 400 ans, ont perpétuellement perpétré le génocide de nos nations. Qui est le vrai sauvage?

Tous les parfums dans le monde que vous créez ne seront jamais assez pour couvrir la puanteur et la sauvagerie de ce qui a été commis par votre peuple contre les peuples autochtones de ces terres.

Christi Belcourt

Thread original

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer