Les pharmaciens sont-ils des salopards en Martinique ?

20130611-125726.jpg

Les pharmaciens sont-ils des salopards en Martinique ? C’est une bonne question. Eléments de réponse…
Lundi 10 juin 2013…sur Radio Martinique Première la question phare de l’émission Alabowdaj s’intéresse aux produits périmés. Une femme d’une soixantaine d’années appelle. Elle expose un cas inquiétant :  » Samedi dernier je vais chez le médecin …il me prescrit de L’ Azantax 75… » Elle va dans une pharmacie (pas citée dans l’émission…mais ensuite on apprendra que cette officine se trouve au centre commercial de Cluny…).
Elle achète le médicament. Seul hic, le produit est périmé et date de … 2012. Elle s’en rend compte chez elle. Elle revient à la pharmacie…cette fois avec son fils (heureusement). Sur place, la personne qui la reçoit réalisant l’erreur…préfère jouer la carte de la mauvaise foi en refusant presque de remplacer le produit défaillant. Heureusement le fils est là…il est infirmier mais…on peut imaginer sans se tromper qu’il peut être par exemple…boxeur pour défendre les droits légitimes de sa mère.
Deuxième cas. Pharmacie de l’aéroport Aimé Césaire…achat d’un médicament coûtant 6€ et des poussières . Paiement par carte. La vendeuse : « Monsieur pour la carte le minimum c’est 10 €. Eh oui…incitation à la consommation de médicaments…on rajoute deux boites Upfen…ça fait 12 € et quelques…sans vaseline. Les médecins font le serment d’Hippocrate…les pharmaciens préfèrent celui d’hypocrites étant plus soucieux de profits que de la santé de leurs clients. Sans commentaire mais comment taire ?

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer