« Monsieur Ursulet je suis ulcéré « 

image

Mr le Directeur de l’ARS, Mr Christian #Ursulet

Le 15 octobre 2015, j’ai relevé dans votre réponse à la Déclaration des Syndicats du secteur de Santé de la #Martinique du 07 octobre 2015, ces termes sur lesquels je me permets de vous interpeller :
« L’hôpital Public n’est ni une habitation, ni un centre de profit, mais une institution publique financée avec les cotisations sociales et les impôts de chacun »
Et vous avez fort raison :
Donnez nous accès aux fameux comptes du CHUM, expliquez nous quel est le deuxième poste de dépenses après la masse salariale. Ne serait-ce pas le remboursement d’intérêts bancaires (dans le cadre de souscription de prêts bancaires auprès d’organismes douteux) qui feraient exploser de déficit chronique du CHUM et le mettrait régulièrement en état de cessation de paiement ? Situation qui pèse sur l’économie locale et met, de fait, des entreprises locales en danger économique ?
Expliquez-nous pourquoi depuis la création de l’ARS en 2010, ce CHUM n’a pas été mis sous tutelle renforcée, défiant ainsi toutes les règles administratives françaises.
En juillet 2011, nous avons assisté à l’inauguration de l’Hôpital de Mangot Vulcin. Ministres de droite, vous, Mr Riam, certains maires…
Cet établissement aux normes à coûter un œil: Urgences, Maternité (qui n’a jamais ouvert ses portes mais qui était prévue), Dialyse à trop faible potentiel de lit (aujourd’hui on dialyse toujours au bourg et à Mangot Vulcin) :
Fin des Urgences, après que l’on ait constaté qu’il ne saurait y avoir deux services d’Urgences à moins de 8 km, la distance n’était pas la même lors de la création du projet ?
Tout cela financé par nos impôts ? Et jamais nous n’avons eu accès aux comptes, aux rapports, aux détails ?
Au micro de Mr Violton le 14 octobre 2015, vous dénoncez le gouffre financier que représente le SMUR de Trinité.
1,2 personne prise en charge chaque jour selon les statistiques. Soit 438 personnes par an. Déjà rapporter des vies à des Millions, c’est vrai que cela m’a laissé un peu barbouillé, mais à combien estime t-on la vie des citoyens du Nord Atlantique ?
Ces personnes là, seraient-elles mieux et réellement prises en charge par le SMUR PZQ ? Ou grossiraient-elles le nombre de brancards dans les couloirs des Urgences ? SMUR PZQ régulièrement dénoncé dans les coups de gueule des diverses radio locales, pour ne pas envoyer d’équipes selon l’âge du patient.

Vous avez raison l’hôpital public n’est pas une habitation et pourtant. Combien de roitelets, de chefs qui n’en sont pas, de syndicats partiaux, d’injustices ont pu être constaté à tous les niveaux, à tous les étages ? Jamais dans vos discours, on ne parle du malade, on en parle mais on s’en fout en fait.
Vous parlez d’une maison de retraite à domicile pour le Nord Atlantique, mais expliquez nous d’abord l’état lamentable de l’HAD les 3S, ses errements et dysfonctionnements, financés en partie par l’ARS, encore une fois…par nos impôts ?
Alors peut-être faut-il réduire la voilure, mais pas au pied de la malade seule solution que vous trouvez, et pas en imputant un déficit chronique au seul personnel.
Vous avez raison l’hôpital n’est pas un centre de profit, en êtes vous sûr ?
Quid de l’enrichissement personnel de certains ?
Quid des plaintes jamais abouties ?
Quid des deux poids deux mesures, aller allons y pour la transparence avant ces élections de décembre.
Donnez-nous les chiffres, établissons des responsabilités, définissons des choix et des priorités, mais sûrement pas pour enrichir encore des banques.

Juliette Roméhaut

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer