Quand les niloristes veulent foutre le bordel by any MIM necessary

22 mai en #Martinique. Daniel Marie-Sainte, secrétaire National du MIM résume sur sa page Facebook une journée qui n’a pas encore révélé le caractère principalement politique des incidents constatés.

COMMÉMORATION DU «22 Mé, PLI BEL DAT»
Sur les lieux historiques au quartier Sainte-Philomène
(entre Saint-Pierre et le Prêcheur) :

Il faut se rappeler que les organisations regroupées au sein du KP22Mé : le MIM, la CSTM, APM (l’Assemblée Populaire Municipale de Rivière Pilote), le GRAC Eugène Lacaille, etc… organisent une commémoration sur ces lieux historiques sans discontinuer depuis 1984 !

Cette année, la manifestation a été organisée par les organisations regroupées, par ailleurs, au sein du «Gran Sanblé pour faire réussir la Martinique» :
– Agissons pour Saint-Pierre
– APM Rivière-Pilote
– GRAC Eugène Lacaille
– UGTM
– CNCP
– Martinique Ecologie
– PCM
– RDM
– PALIMA
– MIM

La CSTM n’a pas répondu à l’invitation de faire partie du comité d’organisation !

La commémoration s’est, néanmoins, déroulée avec une participation populaire plus forte que les années précédentes!

L’historienne Marie-Hélène LEOTIN a retracé toutes les phases de l’histoire des luttes menées par nos ancêtres africains, réduits en esclavage sur la terre Martiniquaise pour aboutir à l’ultime date du 22 mai 1848 qui a contraint le gouverneur à signer dès le lendemain, l’arrêté qui a mis fin à l’esclavage colonial institué par la France en Martinique !

Ensuite, à tour de rôle, les responsables des différents partis et organisations, invités ont pris la parole pour faire connaître leur analyse de ces évènements historiques !

Malheureusement, nous avons eu à déplorer, un petit incident résultat d’un traquenard fomenté par le même petit groupe de « fractionnistes » composé d’une dizaine d’ex-militants du MIM.
Comme, ils tentent de le faire, depuis quelque temps, à chaque réunion mensuelle du MIM, ils ont tenté de perturber la manifestation au moment où Alfred MARIE-JEANNE, le Président du MIM, s’apprêtait à prendre la parole pour conclure la manifestation.

Ils ont tenté de manipuler les militants de la CSTM présents, en leur faisant croire que leur organisation syndicale avait été exclue de la manifestation, alors qu’en vérité, ce sont les actuels dirigeants de la CSTM, eux-mêmes qui, invités par SMS au comité d’organisation de la manifestation, ont choisi de ne pas y participer cette année !!!

Après un moment de flottement, les affaires sont vite rentrées dans l’ordre puisque la délégation de la CSTM, venue sur les lieux avec sa propre sonorisation, a pu prendre la parole de son côté !

Une fois le calme revenu, le Président Alfred MARIE-JEANNE, s’exprimant au nom du MIM, ainsi qu’il le fait chaque année depuis 34 ans, a pu clôturer la magnifique manifestation !

Le 22 mai 2018

Daniel MARIE-SAINTE
Secrétaire National du MIM

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer