Quelques Nouvelles d’Haïti 14.12.14

Que va-t-il se passer après la démission du Premier ministre Lamothe ?

Ce dimanche 14 décembre 2014, le premier ministre Laurent Salvador Lamothe, démissionnaire depuis les déclarations du Président Martelly vendredi 12 décembre 2014 au soir, a confirmé son départ. On se souvient que vendredi, le Président Martelly avait déclaré souscrire aux recommandations de la Commission consultative, en vue d’un dénouement de la crise politique actuelle.

Dès ce lundi 15 décembre 2014, devraient être effectives quelques-unes des recommandations de la Commission.

Des tractations sont en cours pour aboutir à une nouvelle équipe gouvernementale. Cependant, le président Joseph Michel Martelly a indiqué ne pas maîtriser tous les paramètres de la mise en application des propositions issues du rapport de cette même Commission consultative.

De leur côté, les membres de l’opposition, qui maintiennent leur mobilisation pour obtenir la démission de Martelly, vont devoir se prononcer sur les nouveaux développements.

On ignore si ces derniers évènements politiques pourront atténuer la crise préélectorale et politique qui secoue Haïti, à la veille de la nouvelle année 2015, durant laquelle sont attendus plusieurs scrutins ?

La Minustah intervient pour disperser les protestataires au Champ de Mars

Une personne a été tuée par balle, hier samedi, dans des circonstances non encore éclaircies, tandis que se déroulait une manifestation anti-Martelly dans la capitale haïtienne.

La veille, 2 personnes avaient été blessées par balles et conduites à l’hôpital, au cours de la manifestation hostile au gouvernement, violemment dispersée près du Champ de Mars (principale place publique de la capitale, où se trouvent les ruines du palais national) à coups de gaz lacrymogènes et de tirs nourris, notamment par des agents de la Mission des Nations unies de stabilisation en Haïti (Minustah).

Selon les images diffusées, les manifestants auraient lancé des pierres en direction des agents de la Minustah, provoquant ainsi la riposte par plusieurs bonbonnes de gaz lacrymogènes sur les manifestants. Plus grave encore, on a pu voir un officier tirer à coup de pistolet sur la foule (photo) et agresser un journaliste reporter d’image qui filmait la scène (photo).

C’est la première fois, depuis plusieurs mois, que des agents de la Minustah s’interposent dans une manifestation antigouvernementale.

« Martelly a pu organiser six carnavals, alors qu’il ne peut même pas organiser une élection dans le pays depuis plus de trois ans », indiquait un manifestant.

Les manifestants rejettent le rapport de la Commission jugé trop superficiel pour résoudre la crise actuelle. Les noms de l’ambassadrice américaine Pamela White et l’ex-président Bill Clinton, qui s’était prononcé la semaine dernière contre la démission de Laurent Lamothe, ont été conspués.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer