#UAG : Bel Exemple de l’échec DOMIEN

20131107-143354.jpg

Quel est le lien entre la #Guyane, la #Martinique et la #Guadeloupe ? La République ou le viaduc colonial ? Ce ménage à trois est crédible ? Aujourd’hui, le cas de ĺ’université Antilles-Guyane démontre l’échec du modèle DOMIEN. Les querelles régionales, le mépris exprimé, alimentées par une intelligentsia à l’égo torturé ont laminé une utopie sans structure.
Eh oui, aujourd’hui, le désordre empreint d’errance identitaire est même exquis. On a français, européen, domien, romien, dfa, rupien et finalement moins que rien…donc pas grand chose.
La ente antillo-guyanaise a donc atteint ses limites. Au cœur de ce troublant malaise, plus personne ou presque ne veut adhérer à ce moule hexagonale qui colle bien malgré le saupoudrage de farine France.
La Guyane a donc son franc MO à dire, la Guadeloupe son AWA, ferme palindrome…la Martinique en bon élève au premier rang veut faire bonne figure auprès du maître d’école. Ah le maître d’école …a t-il enseigné la responsabilité à ses petites têtes blondes ? (mince ça m’a échappé). Non. Pas vraiment. Pire pas du tout.
Mais si l’envers est vertement dans le fruit, l’échec DOMIEN à la rubrique Education est à sa maturité. Les intellos avec leur ego à géographie variable ont bien œuvré. Désormais, il faudra donc gérer ce nouveau mal comme une errante figure imposée à l’heure où fac rime bien avec fuck.

gilles dégras

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer