Le point zéro…

« Il y a un point zéro à partir duquel tout commence en Martinique, celui de la rencontre entre des Blancs et des Noirs sur une même terre. C’est en quelque sorte le big-bang de la création du pays Martinique. Et puis il y a un point zéro de la personnalité du Martiniquais, celui de la fin de l’esclavage ou plutôt du début de la citoyenneté »
Yves Léopold Monthieux sur Montray Kréyol

Voilà comment gommer l’ Afrique, les luttes des esclaves, et remercier la France d’avoir donner une citoyenneté, relative encore aujourdhui, afin que le nègre ait enfin une personnalité.
De Jaham avait raison, le nègre n’avait qu’une valeur marchande.
Monthieux est-il un nègre?

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer