Adama Traoré est mort d’un « syndrome asphyxique », sous le poids de 3 policiers…

Adama Traoré est mort d’un « syndrome asphyxique », sous le poids de 3 policiers…

Finalement !!
Après avoir rejeté la troisième autopsie demandée par la famille, la justice finit par donner une nouvelle explication à la mort du jeune homme. Après avoir parlé de santé fragile et d’une « infection généralisée », elle sort de sa manche le « syndrome asphyxique ».
Il apparait que l’homme a été maitrisé par trois policiers qui l’ont écrasé de leur poids : soit 240 kilos…
Yassine Bouzrou est l’avocate de la famille : « Nous avons un individu seul face à trois personnes qui reconnaissent avoir fait usage de la force. Et contrairement aux allégations avancées publiquement par le procureur de la République de Pontoise, Yves Jannier, Adama Traoré avait une santé normale selon ses proches. »

Pour Yassine Bouzrou, le compte-rendu de l’enquête « laisse clairement entendre qu’Adama Traoré n’a certes pas été battu, mais écrasé par le poids de ces trois personnes réunies ».

Dans cette histoire, rien n’est clair…
Elle ressemble à celle de Malik Oussekine, battu à mort par des « voltigeurs » des CRS en marge d’une manifestation à Paris en 1986… là aussi – pour étouffer (!) cette bavure – on avait parlé de la « santé fragile du jeune homme », pour expliquer son décès sous les coups des CRS.
Un genre d’histoire qui dure et finit par ressurgir un jour…

 

 

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer