COMMUNIQUÉ DU LKP FACE À L’AUGMENTATION DU PRIX DES CARBURANTS EN GUADELOUPE

NOUVO PRÉFÉ MENM PWOFITASYON
COMMENT EXPLIQUER QUE LE PRIX DES CARBURANTS SOIT PLUS ELEVE EN GUADELOUPE QU’EN FRANCE ?
Victorin LUREL devenait l’inventeur génial de la baisse des prix qui augmente les prix.
SIX MOIS PLUS TARD, MEME GOUVERNEMENT, NOUVELLE PREFETE, MENM PWOFITASYON.
Car nous devrions logiquement bénéficier d’un prix des carburants inférieur au prix France, comme il y a quelques années, en raison :

– d’une Taxe spéciale de consommation (TSC) largement inférieure à la Taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE) appliquée en France. La TSC s’élève à 49,937 centimes/litre pour le super et 28,09 centimes/litre pour le gazole alors que la TICPE moyenne, en France, est de 60,69 centimes/litre pour le super et 42,84 centimes/litre pour le gazole.
– de taux d’octroi de mer et d’octroi de mer régional bien moindres que ceux de la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) appliquée en France. Les taux d’octroi de mer (5%) et d’octroi de mer régional (2,5 %) étant, par ailleurs, inférieurs au taux de TVA qui s’élève à 19,6 % en France.
– d’un système administré qui devrait limiter strictement les profits de la SARA et contrôler précisément les coûts qu’elle facture au lieu de lui garantir une rente de situation « opulente ».
Eh bien NON, au final, avec une fiscalité plus favorable qu’en France et la situation de monopole absolu dont jouit la SARA, les carburants sont plus chers en Guadeloupe.
Alors qu’il n’a eu de cesse de réclamer un gel total des prix et de stigmatiser les compagnies pétrolières et la SARA lorsqu’il était dans l’opposition, le ministre en exercice, Victorin LUREL, est subitement devenu dou dou dou avè lé pwofitan.
LKP réaffirme que ce sont les profits « opulents » (pour reprendre les propos de Victorin LUREL) de la SARA et des compagnies pétrolières, fixés annuellement en collaboration avec le ministère du budget et le préfet dans une « absence générale de transparence et de contrôle », qui expliquent le prix imposé aux consommateurs guadeloupéens. La SARA a hérité d’une rente coloniale que le gouvernement, son ministre des outre – mer et sa préfète masquent sous les lois du marché.
C’est donc la préfecture qui fixe les marges limites de gros et de détail qui amènent le carburant réglementé de Guadeloupe à un tarif supérieur au prix non réglementé du carburant en France toujours dans l’optique de garantir les 8 à 15% de marges bénéficiaires de la SARA. La SARA se trouve en état de monopole absolu avec une rente de situation négociée et convenue avec le ministère du budget confirmée par Victorin LUREL lui-même.
LKP rappelle que c’est par notre vigilance et notre mobilisation que nous mettrons à bas le système de pwofitasyon an péyi Gwadloup.
Le 29 août dernier, le prix des carburants a baissé de 6 centimes par litre en France. Le même jour, Victorin LUREL déclarait avoir saisi le préfet pour préparer la mise en œuvre de cette baisse de 6 centimes en Guadeloupe.

Le 10 septembre 2012, la préfecture publiait un arrêté qui transformait « cette baisse » en « minoration exceptionnelle de 6 centimes ». Mais incroyable, la « baisse » du gazole devenait une stagnation du gazole, la «baisse» du super mutait en une augmentation de 2 centimes !

LKP, Lapwent 01 Maws 2013

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer