Didier Laguerre, Maire de Fort-de-France

Tandis que les militants chantent et dansent nou pran yo, nou pran yo, en #Martinique, les sceptiques serinent que le costume est trop grand, c’est-à-dire que pour eux, le nouveau maire n’a ni la carrure, ni la hauteur pour diriger la ville. D’autres s’interrogent : Didier Laguerre ne sera-t-il qu’une potiche, un homme de paille, c’est-à-dire la courroie de transmission des désidératas du maître ou un vrai maire, un gars à graines faisant passer l’intérêt de la Ville et de ses habitants avant ceux de son parti ?

Des décennies de pouvoir absolu du PPM sur la ville, couplé avec un semblant d’administration, que ce soit sous #Césaire, #Letchimy ou Saint-Louis-Augustin ont enfoncé Fort-de-France dans un tiers-monde glauque et sans espoir. La ville est pauvre, endettée pour longtemps. Elle est sale, engorgée, décatie. Elle se vide de ses commerçants, de ses habitants, de ses activités… Enfin pas toutes, la délinquance, la prostitution, le trafic de drogues se développent et créent une insécurité terrible mais aussi une nouvelle économie qui profitent à certains quartiers.

C’est là, indéniablement, le résultat d’années, de décennies de gestion doctrinaire et dogmatique, politisée à outrance dans un débat existentialiste, quand le citoyen, le contribuable ne demandait qu’à bénéficier de ce à quoi il avait droit comme, par exemple, l’égalité devant les impôts locaux, le maintien de l’activité économique et culturelle, la possibilité de se déplacer autrement que grâce un service de transport indigent, des trottoirs praticables, des espaces verts entretenus, la sécurité pour sa famille, ses affaires, la possibilité d’aller manger une crêpe le soir En-Ville sans se faire déchirer ou retrouver sa voiture fracassée….

En remettant un PPM à la tête de la ville, les milliers d’électeurs, pas seulement ceux qui ont voté pour Didier Laguerre, les abstentionnistes aussi, ont signifié qu’ils ne voulaient rien changer et exprimé leur satisfaction de la situation dans laquelle les habitants de Fort de France vivent depuis une dizaine d’années. Consternant.

Pourtant, nous ne sommes plus au XXème siècle, ceux-là même qui ont voté Laguerre ou qui se sont abstenus voient à la télévision ce qu’est une ville bien administrée. Ils voient autre chose que ce que leur renvoie leur quotidien… et tôt ou tard, la question fondamentale, insidieusement, fera son chemin : kisa nou mantjé pou nou  ni ta nou tou ?

Le discours électoral passéiste, misérabiliste mais porteur sur lequel le PPM a bâti sa victoire ne pourra pas masquer, juguler, contenir, indéfiniment les aspirations légitimes des gens à bénéficier de services publics dignes de ce nom pour vivre bien dans leur ville, leurs quartiers, leurs appartements, leurs maisons.

Il n’y a pas de fatalité. On peut espérer que Didier regarde la télé  lui aussi, qu’il voit ce que voient les gens et qu’il s’attachera à faire Fort-de-France entrer, enfin, dans le XXIème siècle. Qu’il réussira à en faire une ville dynamique, propre, une belle ville, agréable à vivre, véritable métropole culturelle et économique du pays….

Il en a les capacités, nul doute là-dessus, son équipe de même.

Cependant, s’il en avait la volonté, pour y parvenir il devra faire passer les intérêts de la Ville et de ses habitants, l’intérêt collectif, avant ceux de son parti, de son clan ….. et, pour y parvenir, il faudra inévitablement qu’il tue le père…. mais ça, c’est une autre histoire.

GrOmYkO

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer