Et si Alfred Marie-Jeanne avait raison…

IMG_1456-0.JPG
Cet article a été publié la première fois le…3 février 2015…

Depuis la fin de l’année 2014, l’annonce de la future mise en place de la Collectivité Territoriale de #Martinique (#CTM) met le pitt politique local dans un état de fébrilité rare. L’actuelle joute entre Alfred Marie-Jeanne et Jean-Philippe #Nilor est l’arbre qui cache la sombre vérité de la forêt.

Beaucoup parlent d’un hic générationnel mais il n’en est rien.

C’est vraiment plus tortueux que cela.

L’échéance électorale prévue en décembre 2015 (sauf changement de dernière minute) est un enjeu majeur pour l’Etat français. Pour les socialistes, pourtant gens de gauche, il est hors de question d’envisager le retour au pouvoir des nationalistes martiniquais.

Déjà à l’époque, Nicolas #Sarkozy était sérieusement agacé parce que la Martinique était la SEULE Région de France dirigée par un élu indépendantiste. Un véritable pian, une insulte pour la République.

Alors quoi faire pour entraver la marche en avant ? Alors comment faire pour éviter ce retour ?

Pour l’instant, la solution envisagée semble fonctionner. Le député Jean-Philippe Nilor, qui devrait reprendre le flambeau au Mouvement Indépendantiste Martiniquais (#MIM), est son propre talon d’Achille. Et ça les socialistes l’ont compris.

Alors quoi faire ?

Le plan est simple. Vous proposez une fausse alliance, ici appelée G20, et vous semez la zizanie dans la maison des patriotes. De toute façon le crime divisionnaire profitera à quelqu’un. A Serge #Letchimy, éternel rêveur autonomiste par excellence. L’important, la priorité, peu importe le roitelet élu, est de démanteler durablement le mouvement indépendantiste trop présent et actif dans l’île.

Alors comment faire ?

Le lien entre Bruno Nestor #Azérot et Jean-Philippe Nilor est le noyau de la stratégie mise en branle. Les deux hommes sont députés, ils s’apprécient, ce sont des copains, pire des amis, presque des frères qui se font la bise. Et qui aiment tous les deux le jus d’ananas biblique. Ça tombe bien. BNA doit beaucoup aux socialistes. Il peut faire ça pour eux au nom de l’arrose et de la rose. Il leur est redevable…on en dira pas plus.

Son attaché parlementaire et conseiller est son nègre en littéraire mais surtout, il a été le référent outremer de Manuel#Valls lors des primaires socialistes pour les dernières présidentielles. Son père était même un député socialiste de la première heure.

Donc en matière de leurre, ces gens ne comptent pas pour du beurre. Le plan est affreusement  machiavélique. Normal. Nous sommes en politique. Ces manœuvres échappent au peuple au cœur du leurre démocratique. Eh oui, il n’y a pas que dans le BTP que les maçons empreints de franchise construisent des murs de briques et de brocs.

Et ça Alfred Marie-Jeanne le sait. Mieux il a compris très tôt la manœuvre. Il sait que les hommes ont mis en route pour empêcher aux martiniquais d’avoir accès à la responsabilité.

Il sait que la France n’est pas ce pays qu’elle prétend être. Il a repéré la magouille. Il garde la foi en l’homme. Mais cette fois, les forces du mal ne sont pas déguisées en fleurs.

En décembre 2015, le Père Noël sera une véritable ordure ou ne sera pas. Vous ne pourrez pas dire que vous n’étiez pas au courant.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer