Habilitation transport : le Conseil régional de la #Martinique déshabille le Conseil général

Une nouvelle fois….. ça devient donc une habitude.

Dans cette affaire d’habilitation transport, les textes sont clairs. Ils disent que si habilitation il doit avoir c’est la collectivité qui a la compétence transport, donc le conseil général, qui doit la demander. Les textes disent aussi qu’à sa création en mars 2015, la Collectivité Territoriale de #Martinique, cette fumeuse Assemblée unique qui se substituera aux deux assemblées existantes, pourra décider, dès sa première séance, de créer une autorité organisatrice unique.

Donc, on le répète, point besoin d’habilitation, ni de congrès, ni de délibération publiée au Journal officiel, ni de tout ce temps perdu…..

Et, dans ce dossier, déjà bien confus et embrouillé à souhait, voilà un modèle de welto :

Le Congrès avait voté le 20 juin, la date est importante, que le Conseil général et le Conseil régional allaient poser chacun de son côté, une demande d’habilitation. Très rapidement, faut croire que le coup était déjà monté, le 28 juin, juste une semaine après, le conseil régional réunissait son assemblée plénière pour faire voter vitman-présé sa demande d’habilitation.

Le conseil général se réunissait lui le 18 juillet, dans des délais raisonnables s’agissant de la chose publique qui nécessite qu’on évite la précipitation (ayen ki fet présé pa bon), pour examiner cette question d’habilitation. Et ne voilà-t-il pas qu’à la surprise générale, la présidence décidait d’enlever le rapport qui devait conduire l’assemblée à voter la demande d’habilitation du Conseil général (demande légitime puisque c’est bien lui qui est autorité organisatrice des transports) et de le remplacer par un autre qui dit textuellement que le Conseil général soutient la demande d’habilitation du Conseil régional.

Le tour de passe-passe est consommé ou wè’y ou pa wè’y…. et, comble de l’absurdité, l’opposition a même voté ce nouveau rapport. Sans sourciller. Les observateurs en sont encore à se demander s’il existe toujours une opposition au Conseil général. Sans comment taire….. mais commentaires…….

(à suivre)

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer