Lettre aux Elus membres des Conseils de l’UAG

Par le Collectif 3 Pays, 1 Seule Jeunesse. Le Jeudi 12 Décembre 2013,

Chers élus du pôle #Guadeloupe,

Chers élus du pôle #Guyane,

Chers élus du pôle #Martinique,

Chers membres des Conseils de l’UAG,

Mesdames, Messieurs,

 

Nous étudiants n’avons pas la possibilité d’intervenir directement au Conseil d’administration pour  exprimer notre inquiétude par rapport à notre avenir et notre désir de voir l’université se remettre en marche après la crise qu’elle vient de traverser.

Madame Fioraso, Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche a garanti la création d’une Université en Guyane en 2016 et le maintien de l’UAG jusqu’à cette date.

Nous pensions qu’elle aurait satisfait l’ensemble des pôles afin que l’apaisement soit de retour dans l’intérêt de tous.

Mesdames, messieurs, nous avons fait le choix de suivre nos études dans nos régions pour préparer notre avenir dans des conditions optimales et que nous permettent les moyens de nos familles.

Nous voulons jusqu’au bout être fiers de ce choix !

Jusqu’à la création de l’Université de Guyane qui est désormais acquise, tous les conseils de l’UAG doivent fonctionner à nouveau comme dans toutes les autres universités françaises (CA, CEVU, CS…) et tels qu’ils fonctionnaient auparavant. Nous vous exhortons solennellement à recommencer à travailler ensemble au service de notre formation universitaire et de notre insertion professionnelle.

Qu’il nous soit permis d’en appeler à votre sens des responsabilités  en tant qu’élus, vous qui n’êtes pas sans savoir les conséquences du « boycott » ou du « sabotage »  des instances de cette université sur son avenir.

Mesurez et pesez le sens de vos décisions et de votre engagement en faveur de notre institution.

Encore une fois, nous vous demandons de revenir à l’apaisement et de vous élever au-dessus des intérêts propres et des luttes de pouvoir stériles pour agir et décider dans l’intérêt de tous et de chacun des étudiants dans le respect des valeurs démocratiques et républicaines.

Rassurez-nous que votre présence et votre attitude  au Conseil d’Administration du 16 décembre 2013 ainsi qu’aux conseils ultérieurs iront dans le sens de la sérénité et de la dignité.

Après la grève entamée sur le pôle Guyane, notre université ne doit pas offrir le spectacle d’une nouvelle crise malsaine risquant de susciter l’exaspération des étudiants qui souhaitent enfin retrouver repères et quiétudes.

 

Le Collectif 3 Pays, 1 Seule Jeunesse.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer