« M. AZEROT, OÙ ÊTES-VOUS QUAND LA VIOLENCE HOMOPHOBE FRAPPE EN MARTINIQUE ? »

Communiqué de presse de la Fédération Total Respect Tjenbé Red :

Parce qu’elles s’étaient embrassées, le principal du collège Édouard-Glissant au Lamentin en Martinique a convoqué deux collégiennes le 25 janvier 2013, avec leurs parents, dans son bureau. Lors de ce traquenard, le beau-père de l’une d’entre elles l’a tabassée, projetée contre un mur, frappée à terre : elle a saigné, s’est uriné dessus de peur (sic).
David Auerbach Chiffrin, porte-parole de la Fédération Total Respect / Tjenbé Rèd, a déclaré : «Pourquoi des élus tels MM. Azérot ou Occolier, qui jurent ne pas être homophobes mais ne cessent de propager des idées hostiles au mariage universel, restent-ils silencieux face à cet acte ? Pourquoi le principal, qui ne s’est pas interposé & qui a négligé d’alerter sa hiérarchie, a-t-il été admis à reprendre des fonctions qu’il a ainsi trahies ?»

Total Respect salue l’engagement de la FCPE qui a condamné cet acte & dénonce les déclarations indécentes de la PEEP, qui a vanté le «libre arbitre» du parent violent… Nous demandons à Vincent Peillon, ministre de l’éducation nationale, de porter plainte contre ce dernier & de sanctionner le principal qui lui a livré sa jeune victime ; à Serge Letchimy, président du conseil régional, & Josette Manin, présidente du conseil général, de mettre en place une politique de prévention des propos & violences homophobes en Martinique.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer