Nouveau cas d’emploi fictif à l’Assemblée Nationale française

7274136_webhanslucas_1000x625

La loi de la moralisation de la vie publique en #France permet de mettre en lumière certaines malversations qui ont eu lieu sous la présidence du socialiste Claude Bartolone.
Eh oui…Peneloppe Fillon n’est plus la seule à avoir glandé à l’Assemblée Nationale française.

Un député de la République, aurait lors de la mandature 2012/2017 employé une de ses proches en tant que collaboratrice parlementaire alors que cette dernière n’était nullement qualifiée pour assurer cette fonction. Cette personne ne serait venue à l’AN que…trois fois alors qu’elle aurait été payé pour un contrat de trois mois.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer