Nouvel épisode de la bataille du MIM

Le bras de fer se poursuit au sein du MIM entre les partisans du leader indépendantiste Alfred Marie-Jeanne et les niloristes de son ex dauphin Jean-Philippe « Zòfi » Nilor. Ces derniers dans leur logique de fronde ont sollicité le président du Tribunal de Grande Instance de Fort-de-France en Martinique afin de désigner un administrateur en lieu et place de l’actuel président du parti dont ils convoitent la direction.
Le 1er juin 2018, le TGI a répondu favorablement a leur requête en désignant
un administrateur, Alain Miroite, qui a quatre mois pour mettre de l’ordre dans la structure associative et convoquer une assemblée générale qui devrait permettre de voir un peu plus clair dans ce piteux pitt politique. A suivre.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer