Plan de Relance – Acte 2 : Grand bluff n°2 !

Par Daniel Marie-Sainte.

La gouvernance actuelle de la Région Martinique tente de convaincre l’opinion publique qu’elle a relancé l’économie martiniquaise avec son « Plan de relance 1 » lancé en 2010 !
Or, nous n’avons pas vu de bilan du plan de relance 1, établi par un comité d’évaluation constitué d’institutions indépendantes, tel que cela nous avait été annoncé.
On nous avait pourtant annoncé une publication trimestrielle de ces évaluations !
Où sont les évaluations de l’INSEE ou de l’IEDOM de ce fameux « Plan de relance 1 » ?
Lors de la plénière du 16 mai, la première vice-présidente Catherine Conconne, par un tour de passe-passe dont elle a le secret, a tenté de faire croire que son « Plan de relance 1 » avait été un succès et qu’il aurait même « généré plusieurs centaines d’emplois » !
Nous n’avons eu droit qu’à un spectacle d’auto-évaluation et d’auto-évaluation. Aucun document de bilan n’a été remis aux élus régionaux lors de cette plénière. C’est encore une fois l’opacité qui a dominé ce dossier.
La seule information que nous avons retenue de son exposé oral, c’est que les maires qui ont fait allégeance à l’actuel président de Région ont bénéficié de taux de subvention nettement plus élevés (95%) que les autres qui ont du se contenter de taux de 30 ou 40%, comme le Robert !

On se souvient que Serge Letchimy président de Région, lors de sa campagne électorale en 2010, avait promis de créer 5000 emplois.
Que constatons nous aujourd’hui?

L’INSEE nous apprend qu’il y a bien eu 5000 emplois, voire deux fois 5000 emplois !
Mais deux fois 5000 emplois qui ont disparu entre 2009 et 2013 !

En fin 2009, notre pays comptait 41.000 demandeurs d’emplois,
aujourd’hui, on dénombre près de 52.400 !
Dois-je faire comme le néo-ppm a fait en 2009, imputer à la politique du président de Région la responsabilité de cet accroissement du chômage ?
Si je faisais comme le néo-ppm, je dirais que c’est la politique de la gouvernance actuelle qui a généré ces deux fois 5000 chômeurs de plus en 3 ans !

Pourtant voilà une nouvelle mystification : on nous annonce, à grand renfort de publicité payée avec des fonds publics dans le journal France-Antilles du 15 mai 2013, un « Plan de relance 2 »

Le président de Région a même fait éditer, aux frais de la Région une plaquette intitulée « Plan de Relance Acte II » dont l’éditorial est signée de sa main et qu’il fera vraisemblablement distribuer aux électeurs comme matériel de propagande en vue des municipales de 2014 et des élections de 2015 pour la mise en place de la Collectivité de Martinique.
En effet ce « Plan de Relance » n’est pas un programme budgétaire de 2013 ou de 2014, il s’agit d’un programme s’étalant jusqu’en 2020 !
C’est donc bien un programme électoral !

Son examen ne révèle pourtant rien de nouveau :
C’est de l’ACRC (Aide du Conseil Régional aux Communes), créée sous la mandature précédente, plus le programme habituel d’aides au développement économique du Conseil Régional.
La seule nouveauté : pour afficher de montants importants, on totalise les aides sur sept ans !
Mais la plupart des projets mentionnés sont portés par d’autres acteurs que le Conseil Régional.
Pour l’actuel président de Région, il suffit que le Conseil Régional cofinance un projet porté par quelqu’un d’autre pour qu’il devienne un projet régional !
Quand donc cessera la mystification ?

Daniel MARIE-SAINTE

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer