La construction de la résidence officielle du président de la République française Emmanuel Macron a été financée par un esclavagiste

La construction de la résidence officielle du président de la République française Emmanuel Macron a été financée par un esclavagiste.

Eh oui…le palais de l’Elysée a vu le jour grâce aux deniers de Antoine Crozat, marquis du Chatel, financier français des XVIIe et XVIIIe siècles qui est l’acteur français le plus important de la traite négrière, le premier propriétaire de la Louisiane et la première fortune de France à la fin du règne de Louis XIV.

Quand on fouille dans l’histoire de la France le pays des droits de l’homme qui a déclaré l’esclavage crime contre l’humanité, on peut tomber sur des contradictions étonnantes qui rime avec Nantes une ville négrière elle aussi comme Bordeaux, La Rochelle… des ports porcs qui se sont remplis le boudin noir avec le sang de nos ancêtres qui n’avaient rien de créoles. On va encore se marrer en ce 13 novembre.

Car ce jour … c’est l’anniversaire de la naissance du Pape Nicolas V, cet enculé, qui le 8 janvier 1454, a publié une bulle qui a légitimé la traite négrière et l’esclavage. Comme disait mon grand-père, l’ignorance est la plus grande des pauvretés.

Comme dirait Emmanuel « Bonda manman’w » de Reynal, il faut oublier le passé…sauf si tu es juif…

Et pendant ce temps-là en #France  pays des droits de l’homme qui a déclaré l’#esclavage crime contre l’humanité #Colbert le père du #CodeNoir a 1 statue devant l’Assemblée nationale  et ça ne dérange personne.

Signez la pétition : 

http://bit.ly/33EISF6

#martinique #guadeloupe #guyane #lareunion

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer