Affaire #Soderag Ou Comment un système bancaire et financier opaque a délibérément ruiné l’économie et les entreprises des #DOM qu’il était chargé de développer… Rôle de l’AFD.

L’énorme #escroquerie #bancaire et #financière de la #Soderag, #Sodema, #Sodega, #Sofideg, #Sofiag et #AFD n’en finit pas de grossir au fur et à mesure que des preuves irréfutables de manipulations sont mises à jour.

Pour bien comprendre, un peu d’histoire sur l’origine de ce scandale.

Depuis 1946, la #Martinique, la #Guadeloupe et la #Guyane sont des Départements Français d’Outre-Mer.
C’est donc la banque de #France qui devrait régir et contrôler le système bancaire.
Mais en outre-mer, c’est l’#AFD (Agence Française de Développement) qui dépend de Bercy, qui est sensée conduire, pour le compte de l’état, une politique de financement de l’économie ; Laquelle politique qui s’avère être en réalité, un moyen de gestion opaque détourné de son but affiché.
En effet, l’AFD qui a pour actionnaire unique l’état français, qui n’existe dans aucun département français de l’hexagone mais uniquement dans les colonies africaines (15 pays) et les DOM, sachant que dans ces colonies africaines, la souveraineté monétaire n’existe pas) l’AFD est réalité comme un filtre nécessaire pour l’état français.
C’est le levier d’un système pour piller les colonies afin bien sûr d’enrichir « la mère patrie ».
Ce filtre a pour but d’organiser un système bancaire différent de celui de la France.
Les trois DOM sont ainsi maintenus dans un système colonial comme l’Afrique.
Le but est de ponctionner « ni vu ni connu » des milliards aux populations (épargne, livret A, épargne logement, épargne salariale, taux d’intérêt, etc.) qui partent dans la mondialisation financière, donc ne profitent pas du tout à l’économie réelle des Dom, et qui sont ré injectés dans le système bancaire français en créant des produits dérivés titrisés et de «prêter» ces mêmes fonds aux populations des DOM à des taux prohibitifs (et par des jeux de comptabilité bancaire) moyennant des combinaisons sophistiquées.
Les filtres Bercy et AFD sont ainsi un camouflage parfaitement organisé à fabriquer des débiteurs.
Comment ?
A l’origine, les emprunteurs de la Sodérag déclarés « débiteurs » sur les trois DOM et « vilains petits canards » par Monsieur Pouilleute, Président de la Caisse Française de Développement, CFD, (qui a changé de nom à la suite des procédures diligentées par l’association PROMODOM, dont M. Rosillette était l’actif président et son avocat Me Jacqueline Negro) et qui est devenue aujourd’hui l’AFD.
Ces débiteurs donc ont été saisis par la Sodérag dans les trois départements.
Puis les trois filiales de la Sodérag, Sodéma, Sodéga, Sofideg sont venues au secours de la Soderag qui s’est déclarée en « liquidation amiable » avec le concours actif de l’état et de l’AFD.
Cette opération est une magnifique et gigantesque manœuvre politico financière qui a entrainé des ruines, des suicides, et des éclatements de famille, etc, etc… mais ce que vous saurez dans les prochains articles c’est que ce montage est faux.
La Soderag est toujours en vie.
A la suite des morts et disparitions en chaine, nous commençons à dévoiler les secrets d’état car nous devons réagir aujourd’hui avec force et vigueur. Des petites et grandes entreprises, dans tous les secteurs, distribution alimentaire, petites et grandes surfaces alimentaires, hôtels, professions libérales, concessionnaires automobiles, magasins, artisans, etc… ont disparu ou ont été vendues.
Et ces institutions financières continuent en ce moment même de terroriser et de saisir des familles entreprenantes, des particuliers, retraités, entreprises des 3 Dom !
Tous, petits et gros, ont subi les manœuvres et des faux des institutions financières. Tous se sont appauvris tandis qu’elles s’enrichissaient à milliards
L’avocate, Me #Negro, œuvre depuis 25 ans et a rassemblé encore de nouvelles preuves permettant au combat de continuer de plus belle. Si vous avez été victimes de ces agissements que l’on dirait en bande organisée, si vous êtes décidés à vous sauver, agissez ! Ne soyez pas passifs et restez attentifs aux prochains articles, il vous sera conté comment la Sodérag, la Sodéma, la Sodega, l’AFD et la Sofiag, sont toujours bien en vie, actives et comment aussi elles veillent à votre ruine !

Georges Hubert Rosillette
Maitre Jacqueline Negro, avocat au TGI de Paris (Téléphone : 06.08.58.34.58)
Maitre #Germany, avocat au TGI de Fort de France

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer