Joséphine a moins de chance que…Colbert

20180217_111555

Le Domaine de la Pagerie (Trois-Ilets), un des sites culturels de la Collectivité Territoriale de #Martinique, a été vandalisé dans la nuit du 14 au 15 février 2018 : dans les jardins près du musée, la tête du buste de Joséphine a disparu ; des traces de peinture noire ont été laissées sur le buste, par terre, sur les marches menant au musée.
Nous ne pouvons accepter ces actes de destruction volontaire et de dégradation gratuite d’un bien public, œuvre d’un artiste, quelle que soit la vision qu’on peut avoir de notre histoire et des relations entre l’Impératrice des Français et le peuple martiniquais.
Les responsables du musée ont été auditionnés à la gendarmerie de Rivière-Salée. Une plainte suit son cours.
Notre devoir est d’affirmer que nous sommes engagés sur la voie de la responsabilité martiniquaise. Cette voie passe par l’information et l’éducation, afin de prendre les bonnes décisions capables d’éclairer notre peuple. Cette voie ne consiste pas à briser et saccager ce qui fait partie de notre histoire, de façon positive ou pas.
Le 22 mai 2016, il y a moins de 2 ans, nous avons organisé une commémoration au Domaine de la Pagerie autour du thème : « Joséphine et l’esclavage ».
Nous affirmions que Joséphine, épouse de Napoléon Bonaparte, a joué un rôle bien anecdotique face au lobby des grands ports négriers français qui ont imposé le rétablissement de l’esclavage en 1802. La plantocratie et les milieux d’affaires sont en train de relever la tête, une fois la paix signée avec l’Angleterre, et c’est Bonaparte lui-même qui se donne les moyens d’une reprise en main de ce qui restait de l’Empire colonial, pour un indispensable relèvement économique de la France.
Nous ne cesserons de le répéter : aller à une connaissance vraie, porter en nous ces lieux qu’étaient les habitations sucreries, lieux de souffrance mais aussi lieux de résistance et de création, comprendre que Joséphine n’est qu’un aspect de notre histoire, avoir un regard apaisé et lucide pour continuer à bâtir notre pays.

Marie-Hélène LEOTIN
Conseillère exécutive en charge de la Culture et du Patrimoine
Collectivité Territoriale de Martinique

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer