La « balkanysation » de la justice est en marche en Martinique

Ce vendredi 20 septembre 2019, à 22h20, Jean-Louis de Lucy est placé en détention préventive et va dormir à la prison de Ducos. C’est historique. Un béké est incarcéré en #Martinique.

La justice n’est plus aveugle. Elle n’a pas non plus les yeux loli. Les enquêteurs ont des biscuits et ce n’est pas du Girard. Ça va vite. Très vite. Pour eux la marina gate est sur la voie de l’évidence. La machine judiciaire est rodée. Après les gardes à vue, les intéressés connaissent rapidement le sort qui leur est réservé.

Le maire du Marin Rodolphe Désiré,  est mis en examen pour favoritisme. Il est laissé en liberté mais placé sous contrôle judiciaire.

Arthur de Lucy, co gérant de Carenantilles, a été mis en examen pour recel d’argent et travail dissimulé. Il est libre mais sous contrôle judiciaire stricte. Il ne doit pas contacter les co-prévenus ni se rendre dans les communes du François et du Marin. Chaud. 

Jean-Louis de Lucy,  lui, est mis en examen pour favoritisme, abus de biens sociaux, corruption, travail dissimulé concussion (infraction). Le juge décide de sa mise en détention provisoire au centre pénitentiaire de Ducos. C’est du costaud. là on n’est pas en mode « Angelina joli bato »…ça sent fort la nique. Pire…le Titanic. À suivre.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer