#Municipales 2014 en #Martinique : il y a t-il un problème « Samot » ?

Les 23 et 30 mars 2014, les citoyens notamment en #Martinique éliront à l’aide d’un même bulletin de vote leurs conseillers municipaux et leurs … conseillers communautaires. En scrutant la liste de Pierre #Samot pour ce deuxième pan du scrutin, on découvre une bizarrerie étonnante que la page 12 du Mémento à l’usage des candidats des communes de 1 000 habitants et plus signifie clairement.
Sur sa liste, Pierre Samot est en premier position. Son frère Fred Samot est 11 ème et au 12 ème rang se trouve Christina Joseph-Monrose qui est…sa fille.
Le texte est pourtant clair :
 » Le nombre d’ascendants et descendants en ligne directe (père, mère, (arrière) grand-père, (arrière) grand-mère, fils, fille, (arrière) petit-fils, (arrière) petite-fille), frères et sœurs, qui peuvent être simultanément membres du même conseil municipal est limité à deux (art. L. 238). A Paris, Lyon et Marseille, le nombre d’ascendants et descendants en ligne directe, frères et sœurs, qui peuvent être membres d’un même conseil municipal peut être supérieur à deux lorsqu’ils ont été élus dans des secteurs différents. Enfin, rien n’interdit à deux conjoints d’être simultanément membres du même conseil municipal.
Sans commentaire mais comment taire ?

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer