Ils sont tellement au pied de Marianne qu’ils lui sucent le clito phrygien

_LLTjyZH.jpg-large

À tous moments de la journée, les élus « ultramarins » qui siègent à l’Assemblée nationale française utilisent le mot PAYS, le mot PEUPLE. Pourtant ces députés usent d’un passeport français, preuve que le PAYS dont ils parlent serait, sauf déviance sémantique, celui qui figure sur ce précieux sésame identitaire.
Dans la réalité glauque, le mot PAYS gagnerait à être associé au mot OIGNON. Pays oignon ? Non. Oignon pays.
Tout comme le mot PEUPLE se métisse mieux avec POPULATION tellement l’errance sur le choix d’un drapeau par exemple est affligeant. La Guadeloupe et la Guyane semblent sur une prometteuse voie bi-valve. La Martinique entre rouge, vert, noir et quatuor de reptiles est tout comme l’île de La #Réunion dans une vague imagerie qui divague.
Aussi, à la rentrée parlementaire n’est pour tous ces gens que le reflet de leur médiocrité intrinsèque.
Ça parle de PAYS mais ils et elles sont incapables de constituer un groupe parlementaire pour défendre les intérêts de ceux et celles qui ont mis des bulletins dans leurs urnes sans burnes.
Des urnes gangrénées par une abstention sans précédent. Elle est où la responsabilité revendiquée ? Elle est où la promesse de représenter dignement ces territoires autant suppôts que suppositoires ? C’est peu de dire que nous avons les élus ailés que l’on mérite.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer