Bernard « le roi du quenard » Hayot prend avec art les français de Martinique pour des connards…mais que fait Emmanuel de Reynal ?

Bernard Hayot le puissant descendant d’esclavagistes est atteint par le syndrome d’hubris. Je suis triste pour lui. Il ne connaît plus de limites. Le bio est devenu pour lui un prétexte pour afficher 33.50 € le kilo de curcuma. Mais ces jours-ci il veut de l’anus et le rectum du français de #martinique et de #guadeloupe est pour lui un havre de pets. Il ne prend même plus le temps de oindre son chibre. Il y va à sec. Laaaaa !!!!! Dich. Il est comme Cavendish.

Aucune selle ne lui résiste surtout quand la matière fait cale. Regardez cette vidéo. C’est édifiant pour le fion car il y va à fond. Son nouveau truc c’est l’arnaque au zéro #chlordécone. Des prix à la con. Les produits labélisés sont moins chers que ceux qui pourraient être suspects comme diraient les lèches culs. On croit rêver.

Que fait la répression des fraudes ? que font nos politiques ? Alfred Marie-Jeanne …Louis Boutrin…Catherine Hayot-Conconne…Nilor…Letchimy…Yan Monplaisir…les candidats aux municipales du Saint-Esprit…et surtout ceux de Case-Pilote ?

Que fait Monseigneur Macaire ? Oups non pas lui. La Martinique marche sérieusement sur la tête avec des bosses CAF. Que se passe -t-il ? Pourquoi ? Qu’avons nous fait à Nicolas V ?

Non…Bondié pa di sa. Bondié sé pa an mové moun. Sinon yo pa téké’y kriyé’y Bonbié…ça tendancieux au plus haut des cieux et des essieux.

Et pendant ce temps-là en #France  pays des droits de l’homme qui a déclaré l’#esclavage crime contre l’humanité #Colbert le père du #CodeNoir a 1 statue devant l’Assemblée nationale  et ça ne dérange personne.

Signez la pétition : 

http://bit.ly/33EISF6

#martinique #guadeloupe #guyane #lareunion

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer