Convention avec la SARL Vedettes Madinina : nouveau cadeau à cette société après les 73 000 € versés illégalement par la collectivité départementale au gérant pour service non fait (transport d’élèves fantômes)

Communiqué du MIM

Le jeudi 14 Mars 2013, les élus de la majorité du Conseil Général en Commission Permanente ont voté pour la mise en place d’une convention d’obligations et de compensation de service public, Transport Maritime TRANSRADE (entre Fort-de-France et Trois-Ilets) entre la collectivité départementale et la Société SAGETM « Vedettes Madinina ». Les élus de l’opposition ont tous voté contre.

Les élus patriotes du MIM du Conseil Général ont rappelé d’entrée de jeu qu’ils sont pour une nouvelle organisation et une modernisation du transport maritime sur toute la Martinique en lien avec les autres modes de transport de passagers, en particulier le transport interurbain de personnes par taxis collectifs. Ils ont rappelé également leur combat incessant pour la mise en place d’une autorité organisatrice unique de transport et un périmètre unique de transport sur la Martinique. Ils ont dit que ce projet de convention est un arrangement mis en place à la sauvette, à la va vite, en catimini, au profit exclusivement d’un seul transporteur, la SARL VEDETTES MADININA avec 100% de fonds publics, alors que cette société ne serait pas en règle fiscalement et socialement.

En outre, dans cette affaire, l’exécutif du Département n’a pas fait jouer les règles normales de la concurrence pour passation de marché public. La mise en place de cette convention bloque toute possibilité d’accès au niveau de la TRANSRADE aux autres prestataires qui sont sur le marché et qui frappent déjà à la porte.

Par ailleurs, la demande des élus de l’opposition pour faire passer ce dossier en assemblée plénière devant tous les Conseillers Généraux, au lieu de le traiter uniquement en comité restreint, c’est-à-dire en Commission Permanente, a reçu un refus catégorique de la part de la Présidente du Conseil Général. Ce qui prouve que la nouvelle gouvernance au Conseil Général, ne veut pas qu’il y ait un vrai débat sur une question d’une telle importance. Il y a donc une volonté de servir ses copains en catimini. Il s’agit là d’un nouveau cadeau au gérant de la SARL VEDETTES MADININA, après les 73 000 € qui lui avaient été versés illégalement par la collectivité départementale en Commission Permanente pour service non fait (transport d’élèves fantômes), il y a quelque temps de cela.

 

Jean-Philippe NILOR, Lucien ADENET

Conseillers Généraux Patriotes du MIM

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer