Jean-Philippe Nilor et Josiane Pinville deux élus de la CTM au coeur d’un glaire scandale politique en Martinique

15403027_1530953846922002_361352215_n-1

Le député Jean-Philippe #Nilor ne se contente pas d’avoir des rapports sexuels avec des femmes dans les ascenseurs de l’Assemblée nationale française à Paris ou encore dans sa permanence parlementaire à Sainte-Luce en #Martinique. A l’orée des futures échéances électorales, il fait tout pour éliminer ses concurrents politiques.
Ca a déjà été le cas de Georges-Emmanuel Germany (son pourtant ami avocat) qui avait l’idée de se présenter aux Législatives de 2017 mais qui a été, à sa demande, lors de la campagne électorale pour la CTM, ridiculisé par Marcellin « Esta termi » Nadeau, son ami des années Lyon.
Récemment, il a intégré le Conseil d’Administration de la Mission Locale de l’Espace Sud (MLES). pour quoi faire ? Bonne question.
Le petit yéyé de Sainte-Luce avec ses lunettes ridicules est député, vice président de l’Assemblée de la Collectivité Territoriale, président de l’Institut Martiniquais des Sports (IMS), membre de moult commissions. Sur le papier, ce glandeur a du boulot; mais la réalité est toute autre. Etre membre du CA de la MLES lui permet de mettre en place une politique de nuisance de proximité pour éliminer les compétences lucéennes qui ne sont pas de son camp. rappelons que ce romantique qui ne va qu’au coeur (romanticus qui ne vanus cocus…pour les férus de latin) n’a toujours pas digéré la cuisante et humiliante défaite que lui a infligé Nicaise Monrose, maire de cette commune de Sainte-Luce dont il ne portera jamais l’écharpe tricolore.
Pour mener à bien sa démarche vile, Nilor a une complice. Pinville Josiane, une élue qui nous fait regretter (et c’est ce qui est grave et déplorable) le rôle positif de la loi de la parité.
Ils reprochent quoi à Maéva Largen et à Gladys Jacquens ?
Une histoire de harcèlement montée de toutes pièces. Un truc bidon qui ne tient pas plus qu’une pièce montée.
La procédure est bâclée comme jamais.
D’ailleurs Gladys Jacquens première adjointe au maire de Sainte-Luce…tiens tiens…n’a toujours pas reçu sa lettre de licenciement.

Un problème d’avocat ?
Mais que font les francs-maçons de l’île ?
Zot ka domi lé ga ?
Bande de macaques las.

Pour mieux comprendre, Josiane #Pinville est une niloriste opportuniste qui comme les autres amazones érogènes, écoute son gourou fier de sa queue de kangourou.
Pour l’heure, cette affaire glauque souille la vision qu’a Alfred Marie-Jeanne du rôle de l’élu dans la vie de la cité. Aussi, je me permets de renouveler ma requête d’il y a quelques temps.
« Président…mets de l’ordre car Nilor c’est un pian, une gangrène, un danger pour la Martinique. Président…je t’en supplie fè sa ba nou…sauve la Martinique. Rallume la flamme de l’espoir qu’on a vu naître le 13 décembre 2015 ». Tan pri souplé.

gilles dégras

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer