La #Martinique et la #Guadeloupe ont le choix entre sauver une université et étouffer un scandale véreux …

Comme dirait Aimé #Césaire… »mi ansa nou yé ya ». L’avenir des jeunes de #Guadeloupe et de #Martinique est entre les mains d’élus qui n’en ont rien à foutre de leur devenir.
#Lurel et #Letchimy sont actuellement en plein affolement après avoir usé toutes leurs cartouches politiques, ils sont aux abois comme des chiens abiyé an Moun dans des yoles neuves.
Ils ont peur car la naissance de l’Université des Antilles (#UA) peut indirectement torpiller les échéances électorales prévues en décembre 2015 et ainsi mettre sérieusement en péril leur stature politique.
Ah bon ? Bin ouais. C’est bien pour cela qu’il est crucial d’étouffer le dangereux dossier de l’affaire #Ceregmia. Alors Toto se met un peu en retrait et utilise comme ultime cartouche le zouave Didier #Destouches pour cette dernière bataille de tranchée qui devra installer le chaos salvateur.

Aujourd’hui, encore pour la énième fois…on va devoir faire appel au papa blanc François #Hollande pour….calmer ces roitelets insulaires.
Il est temps que les électeurs de ces deux îles sanctionnent ces deux hommes qui méprisent des populations qu’ils maintiennent dans un carnaval en boucle et dans une errance sans nom.
Il est temps que les jeunes NON à ces gens qui sans rien faire, attendent tranquillement que le temps passe pour que ces jeunes deviennent vieux.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer