Lettre ouverte à Monseigneur David Macaire

 

 Monseigneur David Macaire,

Si je me permets de vous écrire, c’est d’abord parce que j’ai la Foi. Et qu’ensuite, parce que croyant en la parole de Dieu, j’admire le Pape François et que je suis persuadé qu’en vous choisissant, le Saint-Père vous a pressenti comme étant le plus apte à l’épiscopat.

Votre rôle et la confiance que la communauté chrétienne met en vous est totale. Et nous connaissons votre rôle : celui de guide et surveillant diocésain. Un rôle qui est aussi celui d’un ami, d’un frère et d’un père. Un conseiller et un mentor pour les prêtres de notre diocèse dont vous vous assurez qu’ils remplissent fidèlement leurs obligations. C’est pour toutes ces raisons que je n’hésite pas à vous écrire. Je sais que vous m’entendrez .

Vivant depuis un certains temps  à l’île de La Réunion, je n’en demeure pas moins extrêmement attentif à ce qui se passe dans mon île natale, la #Martinique, dont vous êtes le guide catholique, chrétien, spirituel. Auteur d’un blog d’information, qui se veut à la fois satirique et vigilant, je suis bien malgré moi… un observateur avisé de la vie politique, économique et sociale de la Martinique. C’est non seulement en tant que chrétien que je vous écris, mais aussi en tant que simple citoyen. La cause est grave .

Depuis environ 10 ans , la Martinique est le passage « obligé » du trafic de cocaïne, du fait même de sa situation géographique, entre l’Amérique du Nord et l’Amérique du Sud, sur la route de l’Europe. Mais ces 4 ou 5 dernières années, le trafic de la mort a pris une tournure stupéfiante, sans jeu de mots, qui semble échapper complètement à la classe politique locale. A tel point que même leur famille s’y trouve impliquée, je l’espère, à leur insu. Je fais appel à vous parce que chacun sait comme le Pape François s’est attaqué courageusement, lui, enfant de l’Amérique du Sud, à ce fléau qu’il n’a pas hésité à qualifier de satanique. Parce que c’est de cela dont il s’agit. Aujourd’hui, nos élus, trop occupés par leur « carrière politique et leur course au pouvoir », n’ont pas vu venir, là, ici même, dans les foyers, l’infiltration de la mafia calabraise, autrement dit celle-là même combattue par le Souverain Pontife, la ‘Ndrangheta. Celle qui détient 80% du trafic mondial de cocaïne. L’actualité de ces derniers jours est claire : elle est ici, parmi nous. Pendant que les responsables politiques, trop perdus dans leurs calculs politiciens, se désintéressent de ce mal grandissant qui gangrène des familles entières : la drogue, et la pire , la cocaïne est trouvée par tonnes dans nos eaux. Et là je félicite le travail considérable de la police française et internationale, des militaires et des douanes qui traquent ces escrocs mafieux. Et je vous crois fortement attentif à cette actualité .

Il y a quelques jours, une opération menée à la fois par la police française et italienne, dénommée « Trait d’union » a permis de démanteler un réseau international de drogue lié à cette mafia calabraise… Un réseau international de trafic de stupéfiants lié à la ‘Ndrangheta, interpellant 17 malfaiteurs présumés dont un ancien joueur de football professionnel guadeloupéen, 4 martiniquais, dont le fils de l’élu conseiller général, Xénio Séminor, et trois membres d’un clan italien influent  installés sur la Côte d’Azur. Un mois avant, avait été arrêté un autre martiniquais d’un nom bien connu, Christophe Letchimy, avec dans ses bagages, la coquette somme en espèces de 582 000 euros. Pour ajouter à ce palmarès peu glorieux, les gros titres de la presse internationale sont éloquents et nous taillent une drôle de réputation à travers le Monde.

Quelques exemples pris ici ou là : « …saisie record et spectaculaire pour les douanes françaises: 2,2 tonnes de cocaïne ont été retrouvées mercredi sur un voilier au large de la Martinique. Une cargaison estimée à 70 millions d’euros. » le Figaro – 19.04.2015,  » Les nouveaux parrains de la cocaïne ».

«L’opération « Cargo », avec le démantèlement d’une filière entre Fort-de-France et Le Havre, a permis l’arrestation de gros bonnets issus des cités du 93… et multimillionnaires. » JDD – 16 novembre 2013,

« L’enquête de l’Office des stups, sous l’égide du juge Thierry Rolland pour la Jirs (juridiction interrégionale spécialisée) de Fort-de- France, se poursuit pour remonter jusqu’aux commanditaires des livraisons de cocaïne assurées par les Carrette père et fille … »Le JDD – dimanche 10 juillet 2011 ,

« La frégate de surveillance Germinal a arraisonné le 26 juin dernier un voilier transportant 972 kg de cocaïne dans les eaux internationales, indique un communiqué de l’état-major des armées. Les deux membres d’équipage de nationalité française ont été interpellés sur le bateau baptisé Bebop, à 170 miles nautiques au nord-est de la Martinique. » Paris-Match 05 juillet 2011,

ou encore « Sono diciassette le persone coinvolte nell’Operazione Trait union che ha portato, nei giorni scorsi, al sequestro di 90 Kg di cocaina a bordo di un veliero al largo dell’isola caraibica della Martinica (Antille francesi) e diretto verso l’Europa… » presse italienne 15.06.2015

On pourrait ainsi établir une revue de presse type « liste noire » de ces unes de journaux qui loin de vanter notre tourisme ne parlent de la Martinique qu’en terme de trafic de cocaine. J’ai mal à ma Martinique. Je vous en supplie Monseigneur Macaire, priez pour nous, pour nos fils, pour nos filles, pour notre île, pour notre région. L’heure est grave !

J’ai bien compris lors de votre Cérémonie d’ordination épiscopale au stade Pierre Aliker, ce 12 avril 2015, quels étaient vos chantiers et la lourdeur de vos missions. Vous l’avez bien dit, vos priorités seront de vous attaquer aux grands défis de société : pauvreté , jeunesse, et former aussi la relève…. Et déjà, 4 jours après, le destin vous signifiait, et certainement DIEU, mais vous êtes peut-être plus apte que moi à le reconnaître, votre tâche principale : vous attelez à combattre avec vos moyens spirituels, aidé de tous les prêtres de la Martinique, une chaîne solidaire pour faire barrage à cette dérive dans laquelle s’engouffre la Martinique : la drogue !

En effet, 4 jours seulement après votre ordination au stade Pierre Aliker, le 16 avril, une saisie historique par les douanes françaises, qui récoltent là le fruit de deux ans et demi d’enquête, dans la nuit de jeudi 16 avril au vendredi 17 avril, 2,2 tonnes de cocaïne ont été saisies à bord d’un voilier, à 200 kilomètres des côtes de la Martinique. L’embarcation de vingt mètres de long faisait apparemment route vers l’Europe. Trois hommes ont été interpellés, dont un Espagnol d’une cinquantaine d’années, ancien membre d’ETA. La valeur de la cargaison s’élèvait à 100 millions d’euros.

Et le plus récemment encore, ce dimanche 28 juin, 2kg de cocaine pure ont été retrouvés à Fort-de-France, dans une voiture. Deux hommes ont été interpellés.

Je fais appel à vous Monseigneur David Macaire. Les fidèles attendent beaucoup de vous sur le fond comme sur la forme… La preuve n’est plus à démontrer que nos politiques sont dépassés. Priez pour nous.

Et pour conclure, je reprendrai les termes employés par le Souverain Pontife en visite à Calabre, région défavorisée du sud de l’Italie, il y a tout juste un an, en juin 2014. Le pape François appelait les catholiques à « combattre » la puissante mafia calabraise, la ‘Ndrangheta, « excommuniée » parce qu’elle « méprise le bien commun ». « La ‘Ndrangheta est adoration du mal et mépris du bien commun », avait-t-il dénoncé, couvert par les applaudissements de 100 000 personnes rassemblées pour la messe finale de sa brève visite, sur la plaine de Sibari, près de Cassano allo Jonio. « Ce mal doit être combattu, chassé. Il faut lui dire non. L’Église (…) doit s’engager toujours plus. (…) C’est ce que nous demandent nos jeunes, en quête d’espérance« , a-t-il souligné. S’adressant aux jeunes, il a ajouté : « Chers jeunes, ne vous laissez pas voler l’espérance. » ( Source AFP)

Comptant sur votre lucidité, votre force, votre compassion, veuillez agréer, Monseigneur David Macaire, mes plus respectueuses salutations.
gilles dégras

 

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer