Martinique : lettre ouverte à Serge Letchimy à propos du cas Elisabeth Landi

« Cher Serge ». Je suis triste. Très triste. Ces derniers temps, le climat était pourtant devenu métissé entre nous. Tu m’appelais « Cher Gilles » en attendant un « Gilou » qui ferait des jaloux.

Et là… »Paf ». Après le cas Cathou…voilà le cas Babette. C’est bête de le dire mais ça sent la merde dans le cabas PPM. Cette histoire de maison au 33 bis de la rue Moreau de Jonnes à Fort-de-France suscite mon interrogation. Mais pas que…

Aussi, je sollicite ton éclairage. Oui Serge, il faut que la population sache. « On peut suite à un abandon manifeste constaté, avoir une maison sur deux étages pour 40 000 euros ? ». Même si on est élu-e ? Même si la loi dit le contraire ?

J’espère que d’autres membres du parti cher à Aimé Césaire n’ont pas bénéficié de ce privilège illégal ? Rassure moi aux noms de Jésus, Nicolas V, Monseigneur Macaire et Jean-Claude Dolmen. Je t’en supplie. Ne me déçois pas. Je ne le supporterai pas.

J’attends ta réponse. Je pense venir à votre grande messe de dimanche aux Trois-îlets. Je vais être déguisé. Tu comprends bien pourquoi. En sus je me suis fais une contracture à la cuisse…donc je ne pourrai pas courir si trop de vos militants veulent brusquement me saluer.

Je t’enverrai un sms et on pourra se voir tranquillement derrière une touffe de bois ti baume. Si tu veux bien.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer