Mais que fait l’ARS ? 

Alors que nous avons depuis quelques jours, en #Martinique, un début d’invasion de #moustiques, pas un mot sur le #ZIKA virus. L’#ARS est en mode RAS. 

Celui-ci après avoir touché le #Brésil semble prêt à faire de même avec les #Antilles. Un premier cas est signalé chez un enfant de 12 ans à la République Dominicaine. Pourtant la mauvaise gestion du #Chikungunya aurait dû servir de leçon car le vecteur reste le même comme pour la dengue, le fameux Aedes aegypti

  
Transmis par la piqûre d’un moustique infecté, il peut entraîner un syndrome proche des autres arboviroses, avec fièvre, éruption cutanée, céphalée et douleurs articulaires, spontanément résolutif. C’est par ailleurs le seul arbovirus pour lequel une transmission sexuelle a été mise en évidence. »
Ici à part les campagnes médiatisés en pleine crise qui permettent à certains de faire leur com sur les médias, l’anticipation n’est pas notre fort.

Pourquoi ne pas mobiliser la population pour agir ici dans un cadre préventif; avec le nombre important de chômeurs ici, il y a de quoi faire. 53 000 chômeurs qui se grattent les gonades mangent des marinades et boivent de la citronnade. Rime en ade. Paka fèm sa…nonnnnn…Adelina bel fanm paka fèm sa…non…Adelina bel fanm…
« Le virus Zika (ZIKV) est un arbovirus membre de la famille des Flaviviridae et du genre Flavivirus, responsable de la fièvre Zika. Il tire son nom d’une forêt en Ouganda où il a été identifié pour la première fois en 1947. Répandu dans les régions tropicales d’Asie et d’Afrique, il est responsable en 2007 d’une épidémie sur les îles Yap, en Micronésie, où il infecte près des trois quarts des habitants de l’île. Il est, depuis cet épisode, considéré comme émergent.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer