Harry Hodebourg réagit à la venue de Marine Le Pen en Guyane

Screenshot_2016-12-16-18-02-38-1
…Harry Hodebourg, la Guyane a déjà perdu une bataille contre Marine Le Pen. Elle a pu atterrir. Vous avez perdu la guerre ?

Harry HODEBOURG : Oui je considère que c’est une défaite mais la guerre n’est pas perdue. J’avais espoir qu’après la capitulation de la Réunion et de Mayotte, les Antilles et la Guyane continuent à faire la fierté de la République en étant les seuls territoires à résister vaillamment au Front National. Les Antilles ont tenu bon mais la Guyane a lâché. Il y a certes eu des manifestants anti-Le Pen à l’aéroport Félix Eboué mais ils n’étaient pas assez nombreux. Une petite cinquantaine. Nous n’avons pas su mobiliser. Je rêvais d’un envahissement de la piste pour empêcher l’avion d’atterrir (il existe des procédures de dégagement très sûres vers l’aéroport le plus proche) comme l’avaient glorieusement fait les Martiniquais en 1987 (j’y étais) mais ça n’a pas eu lieu. La Guyane a donc été souillée.

BMJ : Pourquoi selon vous le peuple Guyanais ne s’est-il pas mobilisé ?

HH : Il y a plusieurs facteurs selon moi. Le premier c’est qu’il faut un certain courage pour mener ce genre d’action frontale. Apparemment ça ne court pas les rues.
Ensuite, la frilosité des pseudo-élites a beaucoup joué. Les dates de voyage de MLP étaient connues dès début novembre mais nos parleurmenteurs [NDLR : notre invité a bien prononcé ce mot pour qualifier les « parlementaires »] et quelques partis politiques n’ont envoyé des communiqués d’opposition à la visite que la veille de l’arrivée. Vous imaginez ? A la dernière minute ! C’est juste pathétique. Comment voulez-vous mobiliser ainsi ?
Pour ma part, dès novembre, j’ai commencé à alerter sur cette visite mortifère. Le 4 décembre sur Twitter j’ai lancé l’opération #AwaraLePen en référence à « l’opération cocotiers » avortée du FN en 2015 mais aussi à l’awara, notre palmier national en Guyane, couvert d’épines. L’idée était de rendre le voyage de MLP en Guyane aussi douloureux que grimper un awara.
Enfin et c’est le plus grave, même si le comité d’accueil de MLP à l’aéroport se limitait à 4 personnes, il y a une véritable lepénisation de la Guyane ! Vous savez, je suis un homme de terrain mais aussi de réseaux sociaux. Eh bien dans tous les cas, la parole lepéniste raciste se libère ! De plus en plus de Guyanais de souche n’hésitent pas à affirmer haut et fort leur sympathie pour leur FN et leur désir de voter pour son leader en 2017. J’annonce qu’elle fera 25% des voix ici.

BMJ : Vous lui reprochez quoi à MLP, elle est française comme vous et moi ?

HH : Demandez-lui et à ses partisans si nous sommes vraiment des « Français comme eux » ? Pour beaucoup d’entre eux nous sommes des Français d’une sous-classe simiesque. Dois-je vous rappeler les condamnations de membres du FN pour avoir comparé Christiane Taubira à un singe ?

BMJ : Mais MLP a tout de même le droit de venir sur le territoire de la République, en Guyane ?

HH : Je m’opposerai toujours de toutes mes forces et de toute mon âme à ce genre de visite. Le FN n’est pas un parti comme les autres. Pour reprendre les mots de nos parlementaires c’est un parti « dont les discours racistes, xénophobes, sexistes et homophobes sont autant de poisons menaçant les équilibres sociaux et culturels que les Guyanais ont su construire au fil de l’Histoire ». Malgré son entreprise de dédiabolisation, la vérité est que le FN accumule les condamnations pour racisme, accueille en son sein des groupes néo-nazis, son fondateur a fait l’apologie de la torture pendant la Guerre d’Algérie, et vous voulez qu’on ferme les yeux sur ça ? Je refuse que sa Présidente vienne en toute impunité abêtir plus une partie de la population déjà fragile et nos jeunes en manque de repères.
Vous me parler du droit de tout citoyen à circuler dans la République … c’est aussi l’argument de nombreux sympathisants du FN ici qui se cachent derrière cela pour appuyer la visite de leur putride héroïne. Je vous répondrai en citant Montesquieu : « Une chose n’est pas juste parce qu’elle est loi mais elle doit être loi parce qu’elle est juste ». J’appelle aussi Gandhi à la rescousse : « Dès que quelqu’un comprend qu’il est contraire à sa dignité d’homme d’obéir à des lois injustes, aucune tyrannie ne peut l’asservir ». Pour moi la conscience et la dignité sont au-dessus des lois. Donc je ne reconnais pas à MLP, porteuse d’idées dangereuses, le droit de polluer le territoire guyanais par sa présence.

BMJ : Vous connaissez le programme de MLP pour la Guyane ?

HH : Oui j’ai pris le temps de le lire sur internet. Elle prétend avoir un « Programme pour l’Outre-Mer » mais en fait c’est un catalogue de propositions convenues, destinées à faire rêver, éloignées des réalités du terrain, et illustré en couverture par MLP qui crâne à la barre d’un voilier de luxe.
Screenshot_2016-12-16-16-30-37-1

Il y a aussi le discours. Dans une interview à votre confrère France-Guyane de ce jour, elle dit à propos des propositions du député Serville que c’est « une forme d’aveuglement de refuser de voir le lien entre immigration et insécurité. Pourquoi ne pas regarder les choses en face ? C’est le meilleur moyen de régler les problèmes ». C’est le même discours simpliste et erroné que le FN tient en France depuis 40 ans. Tous les problèmes de la Guyane seraient donc liés à l’immigration ? Quid du passif colonial et des faiblesses des gouvernements précédents ?
La rhétorique immigrés = insécurité c’est associé un groupe à un comportement bien précis et en faire une généralité. C’est exactement la définition du racisme ! La réalité est que la plupart des immigrés en Guyane sont intégrés et contribuent à la richesse de notre pays. Moi-même j’accueille des migrants chez moi depuis plus de 10 ans (y compris en ce moment) et j’en suis fier !
MLP est une politicienne chevronnée et une sacrée bonimenteuse. En réalité, par-delà ses promesses qui ne l’engagent à rien, elle se moque bien du sort des Guyanais et des Ultramarins en général. Elle est juste à la pêche aux voix !

BMJ : Léon BERTRAND, Maire de Saint-Laurent du Maroni, va la recevoir. Il est le plus démocrate des Guyanais ?

HH : Je ne sais pas s’il est le plus démocrate mais ce que je sais c’est qu’il est le plus condamné ! Il dit qu’il va recevoir tous les candidats à l’élection présidentielle. C’est un calcul cynique. Sa stratégie est que dans le lot il verra certainement le (la) futur(e) président(e) et qu’en liant des accointances il bénéficiera d’une future grâce présidentielle. A moins qu’il ne souffre du syndrome de Stockholm ou d’un début de démence sénile qui trouble son jugement sur la vraie personnalité de MLP. Au final, c’est plutôt rassurant que seul Léon Bertrand parmi notre classe politique reçoive MLP !

BMJ : Nous avons donc compris que vous ne soutiendrez pas MLP pour la présidentielle. Qui soutiendrez-vous ?

HH : Je suis un homme de parole. Je vous avais dit à Bondamanjak, il y a quelques mois [NDLR : voir notre interview du 18 février 2016] que je soutiendrai Corinne Lepage, Cécile Duflot, Nathalie Kosciusko-Morizet (NKM) ou Christiane Taubira. La première ne sera pas candidate mais elle demeure une voix de la sagesse et de la probité dans la vie politique française. La seconde a été éliminée dans la Primaire des Verts malgré une campagne de convictions mais je suis certain qu’elle a de l’avenir. J’ai été le référent en Guyane de NKM pour la Primaire de la Droite et du Centre pour l’Alternance et je suis fier de cet engagement. NKM a été la seule à avoir voulu parler de l’écologie, de la transformation numérique de la société, du travail indépendant et bien qu’elle ait terminée quatrième de cette primaire je suis sûr que nous nous retrouverons aux rendez-vous de la conquête.
Il reste Christiane Taubira qui maintient un certain suspense mais le fait qu’elle ne soit pas candidate à la Primaire de la gauche n’est pas un bon signe. Il y a peut-être encore un espoir sinon je serai orphelin.

BMJ : Emmanuel Macron qui se rend aux Antilles et en Guyane parle sur Twitter d’une « française expatriée en Guadeloupe » en Guadeloupe. Il fait du Marine ou quoi ?

HH : Non, il fait juste preuve de maladresse ! Un Européen qui va travailler hors de son pays se considère soit comme un « expatrié » ou un « coopérant » mais nomme l’Africain ou l’Asiatique qui arrive en Europe « immigré » ou « migrant ». C’est la fameuse sémantique sélective eurocentriste voire ethnocentrée ! Dans le cas de Manu c’est un ptit gars qui débute en politique et qui fait encore des gaffes de langage mais rien à voir avec le lourd passif du FN. J’en profite pour dire que même si son programme est famélique pour l’instant, Emmanuel Macron dans sa démarche de vouloir bouleverser le paysage politique, d’exploser le clivage gauche/droite, d’introduire des idées modernes et iconoclastes apporte quelque chose d’intéressant dans cette campagne électorale.

BMJ : Un dernier mot ?

HH : Pour revenir à notre sujet principal, la visite de MLP en Guyane, nous pouvons déjà dire que c’est un fiasco puisqu’elle a dû s’échapper courageusement par une porte dérobée à son arrivée à l’aéroport. Ensuite, elle avait prévu une fiesta avec ses militants dans un restaurant le soir-même mais ce fut annulé faute de participants. Le FN local a paniqué à l’idée de présenter à sa chère Présidente tous les encartés actifs Guyane: une dizaine de personnes ! Elle avait également prévu une rencontre avec les opérateurs miniers : annulée ! Et ce n’est pas fini. En fait elle ne communique même pas son agenda car partout où elle va, elle est chahutée. Elle est partout entourée d’une flopée de gardes du corps ce qui prouve qu’elle n’est vraiment pas à l’aise avec le peuple guyanais.
Et si je vous permettez d’adresser un mot final à cette interview je voudrais souhaiter de Joyeuses Fêtes à tous ceux qui nous lisent et leur adresser mes Meilleurs Vœux de santé, de bonheur, de prospérité ainsi qu’appeler à la Paix dans le Monde.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer