« LA FRANCE EST UN PAYS DE RACE BLANCHE »

image
Par Élie #Domota.
Certains se sont émus voire indignés suite aux propos de Nadine #MORANO. Mais franchement ! Les propos de la dame MORANO se situent dans la droite ligne de cette bonne vieille tradition raciste qui caractérise les institutions et les dirigeants de la France quel que soit le parti au pouvoir.

Les extraits qui suivent devraient nous éclairer sur cette réalité :
– Pas si loin, en février 2012, C’est Claude Guéant qui hiérarchisait les civilisations.
– Jules Ferry, le père de l’école publique et laïque, déclarait le 28 juillet 1885 devant les députés : «les races supérieures ont un droit sur les races inférieures ».
– Charles de Gaulle, père de la nation, disait le 05 mars 1959 : «C’est très bien qu’il y ait des Français jaunes, des Français noirs, des Français bruns. Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu’elle a une vocation universelle. Mais à condition qu’ils restent une petite minorité. Sinon la France ne serait plus la France. Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine, et de religion chrétienne. »
Et Jacques Chirac le 19 juin 1991 « Et si vous ajoutiez à cela le bruit et l’odeur » en parlant des immigrés.
Nicolas Sarkozy déclarait à Dakar le 26 juillet 2007 : « L’homme africain n’est pas assez rentré dans l’histoire ?
En 2011, ce même Sarkozy déclarait : «Je voudrais vraiment qu’à la fin de cette action et de mon quinquennat, les Français portent un autre regard sur l’Outre-mer, qu’ils vous voient comme des gens fiers, compétents, parfaitement inscrits dans le monde d’aujourd’hui, ayant parfaitement digéré leur histoire, n’ayant ni amertume, ni revanche, simplement de l’espérance pour eux et pour leurs enfants ». – – – – –
Et les quotas de nègres dans le football.
Etc…….
Alors pas étonnant que certains trouvent des bons côtés au Code Noir.
Pas étonnant que ce soit les esclavagistes qui aient été indemnisés et non les esclaves.
Pas étonnant que faire l’apologie de l’esclavage ne soit pas condamnée par la justice française.
Pas étonnant que l’Etat autorise la célébration de l’arrivée des assassins De l’Olive et Duplessis.
Pas étonnant que le Mémorial Acte nous enseigne que ce sont les rois africains qui ont vendu leurs frères et que nous devons notre émancipation grâce à la religion chrétienne, qui a largement autorisé et justifié l’esclavage des noirs ; et à la franc maçonnerie, quand on sait que tous les propriétaires d’esclaves étaient franc maçons.
PAS ÉTONNANT !
Et bien entendu, pour couronner le tout, on nous bassine avec les valeurs de la république. Mais quelles valeurs ? Pour qui ? Liberté – Egalité – Fraternité.
AY KWÈ SA !
Alors, indignons-nous mais indignons-nous en attaquant directement la source du mal : la domination coloniale dont nous sommes victimes et le racisme institutionnalisé qui en est un principe fondamental.

Le Secrétaire Général Elie Domota

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer