Écrits Politiques d’Aimé CÉSAIRE (1935-1956 et 1957-1971)

Césaire_T 2- 1ère et 4e de couv

Bientôt en librairie, les 2ème et 3ème tomes des « Écrits Politiques d’Aimé CÉSAIRE (1935-1956  et 1957-1971) ». Edition établie par Edouard de Lépine  avec une préface de Marc Césaire et une introduction d’Édouard de Lépine.

Aux Nouvelles Editions Jean-Michel Place – Paris.

(4ème de couverture) Après avoir résisté pendant plus d’un an aux sollicitations de ses amis qui le pressaient de constituer un parti politique, Césaire crée le premier parti nationaliste du pays : le Parti progressiste martiniquais. L’entrée de ce nouveau parti sur la scène politique l’impose dès les premières consultations électorales comme une force avec laquelle il faudra désormais compter : élections cantonales d’avril 1958, referendum de septembre, législatives de novembre 1958, municipales de mars 1959, sénatoriales d’avril 1959. Mais les difficultés économiques, sociales et politiques qui touchent le pays, notamment sa jeunesse, les émeutes de décembre 1959 et l’agitation politique qu’elles déclenchent, la création du Front antillo-guyanais pour l’autonomie puis de l’OJAM (Organisation de la jeunesse anticolonialiste de la Martinique), les vagues de grèves provoquent une crise interne et un affaiblissement durable du nouveau parti. Il ne s’en relèvera qu’à partir du milieu des années 1960 et surtout après son 3econgrès en 1967, une restructuration et une orientation plus soutenue dans la recherche de l’unité de la gauche Martiniquaise.

Aimé Césaire. Écrits politiques

Série dirigée par Edouard de Lépine et René Hénane

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer