Le jour où Sandrine Saint-Aimé n’a pu s’empêcher de trahir Alfred Marie-Jeanne

LePF0Lb_.jpg-large
Ça se passe ce dimanche 21 mai 2017 quelque part au Lamentin en #Martinique. Philippe Edmond-Mariette candidat dans la circonscription du centre fait une réunion chez un habitant à la rue des barrières. En ce jour du seigneur, la plaie béante du Mouvement Indépendantiste Martiniquais suinte car il y a des saigneurs qui oeuvrent. L’avocate woman Sandrine Saint-Aimé intervient au micro. Peu importe ce qu’elle dit. Le mal est fait.
Il est quand même étonnant de voir cette image de quelqu’un qui dit respecter le leader indépendantiste prendre la parole pour Philippe Edmond-Mariette est copain comme cochon avec Claude #Gelbras celui qui a voulu détruire AMJ avec l’affaire Green parrot.
Quel est l’intérêt de cette fronde qui chlingue fort la franc-maçonnerie ?
Contrer le choix d’Alfred Marie-Jeanne qui soutient Fabrice Dunon ?
Faire le jeu de Jean-Philippe Nilor qui souhaite renverser Chaben et prendre la direction du MIM ?

Voilà le comportement de tous ces gens…les Richard Barthélery, les Francine Carius, les Louise Telle, les Marilyne Lesdema qui ne seraient rien sans celui qui aujourd’hui est trop vieux et doit laisser sa place à une bande d’opportunistes métissés en affairistes.
Cette trahison glaire est pathétique mais AMJ récolte les fruits de l’ingratitude de tous ces traîtres. Sandrine tu me déçois. Ça nous apprendra.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer