La femme violée aux Terres-Sainville à Fort-de-France en Martinique n’est pas Magalie Méjean 

La justice est aveugle, les nouveaux témoins qui font surface dans l’affaire Magalie #Méjean sont sûrement myopes. Une seule chose est sûre, les graves affaires en #Martinique font de plus en plus dans le flou. 
Ces témoignages puisent beaucoup dans l’incohérence. Un témoin a vu une blonde. 

 « J’ai été surpris de voir un gars en train de faire l’amour de manière sauvage avec une métropolitaine à même le sol, sur le trottoir… »

 « Elle était vêtue d’un ensemble rose avec un téléphone à la main… »

Dans un article de #France-Antilles datée du 23 décembre 2013 …

http://www.martinique.franceantilles.fr/actualite/faitsdivers/toujours-aucune-trace-de-magalie-mejean-234993.php

En effet, plusieurs témoins indiquent avoir vu Magalie vers 15h30, en bordure de la nationale 1, tournant le dos à l’entrée de l’Habitation Capote, regardant les cocotiers de l’Habitation Chalvet, vêtue d’un short gris et d’un débardeur rose

Don d’ubiquité, bug ou ambiguïté ? 

  

Oups. Eh oui comme dit mon neveu Germain…

Donc ça sent fort…l’embrouille. Aussi une seule question émerge de ce brouillard déguisé en enfumage. 

Quid de l’autopsie ? 

Pourquoi cette chape de silence ? 

Pourquoi l’avocat de la famille fait dans le guacamole ? 

Mince ça fait trois questions… Jean-Marc va râler. Moli Lucky. 

Il faut maintenant s’interroger c’est qui l’autre blonde ? Une blonde pourrait en cacher une autre? C’est une bonne question à se poser.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer