Soyons indulgents …Emmanuel « Bonda manman’w » de Reynal vit en 1847…

Emmanuel de Reynal a inventé le racisme anti-békés. D’autres avant lui ont inventé l’eau chaude et le saut en largeur.

Le seul hic c’est que sur cette photo…celle qui dit noir sur blanc sur son tee-shirt blanc cassé :« J’encule les békés  » est blanche comme Manu avec en sus les mêmes cheveux que Manu.

Donc c’est tout sauf du racisme. Puisque BÉKÉ ce n’est pas une race. Si un palestinien porte un tee-shirt avec « J’encule les juifs » …le problème n’est pas non plus racial. Tout comme si je dis à Manu … »Bonda maman’w » ça veut dire « Bonjour ».

Revenons sur ce que Manu appelle un petit florilège d’insultes et de diffamations :

« LES BÉKÉS SONT DES ESCLAVAGISTES »

Insulte ou diffamation ?

Nous avons fait quelques petites recherches…Extraits de « Histoire de l’esclavage pendant les deux dernières années », Volume 1 De Victor Schoelcher.

Voilà Manu i rété dot dèyè. Pa pè. Au fait Béké signifie propriétaire d’esclaves. Tu vois l’histoire n’invente rien.

Et… pendant ce temps-là en #France le pays des droits de l’homme qui a déclaré l’#esclavage crime contre l’humanité, #Colbert le père du #codenoir a une statue devant l’Assemblée nationale et ça ne dérange personne

https://secure.avaaz.org/fr/community_petitions/Les_descendants_de_personnes_mis_en_esclavage_en_Martinique_Guadeloupe_Contre_la_presence_de_la_statue_de_COLBERT_devant/

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer