Université des Antilles : L’incroyable et étonnant communiqué de presse de Victorin Lurel…

Victorin #Lurel a une veste à géographie variable…qui ferait pâlir d’envie le plus grand des transformistes. Quel talent.

COMMUNIQUE DE PRESSE
Paris, le 20 février 2015
Je tiens à exprimer ma satisfaction quant à l’adoption par l’Assemblée nationale du projet de loi de ratification de l’ordonnance portant transformation de l’université des Antilles et de la Guyane en université des Antilles. Je tiens à remercier le Gouvernement pour la cohérence, la continuité et la transparence dont il a su faire preuve tout au long des débats, souvent animés, pour créer les conditions d’un développement pérenne et unitaire de l’Université des Antilles. Je me félicite ainsi du choix responsable des députés de rétablir l’esprit de l’ordonnance de 2014, déséquilibré voire perdu lors de l’examen au Sénat par des amendements manifestement contraires aux engagements politiques et universitaires pris à l’égard de la communauté universitaire et des syndicats. Les modifications introduites par la Haute assemblée créaient en effet un système d’élection liée, unique en France, fondé sur la seule et curieuse crainte d’un mauvais usage de la liberté qui pourrait être fait par les dirigeants des pôles. Croire qu’enfermer, ex ante, le dialogue au sein d’un trio serait un gage d’unité de l’université est une illusion. Je me félicite ainsi que l’Assemblée nationale ait consacré le principe d’une autonomie renforcée des deux pôles universitaires à travers la préservation d’une liberté d’élection des vice-présidents de pôles, seul gage d’un dialogue permanent entre la Guadeloupe et la Martinique qui a trop longtemps fait défaut. Je souhaite en ce sens rappeler que ce mode d’élection libre n’a jamais été la raison du départ de la Guyane en 2013. Je souhaite que le travail parlementaire puisse se poursuivre sereinement afin de créer les conditions nécessaires d’un retour de la confiance. J’affirme cependant que ce processus ne pourra trouver d’issue favorable si, en clarté et en transparence, des règles d’affectation des ressources budgétaires de l’université entre les deux pôles ne sont pas définies. La prise en compte de l’intégralité des investissements réalisés en Guadeloupe et en Martinique (infrastructures et équipements) et des projets d’enseignement et de recherche en cours et à venir conditionnera ainsi le juste équilibre financier des deux pôles, selon une pondération déterminée par le conseil d’administration de l’établissement. Ce texte est le résultat d’un équilibre voté en responsabilité à l’Assemblée nationale et qui respecte, en partie seulement, les engagements pris envers l’Université des Antilles.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer