USA. Voici la femme qui rend fou Donald Trump : Alicia Machado

USA. Voici la femme qui rend fou Donald Trump : Alicia Machado

Alicia Machado a été Miss Univers 1996 et se retrouve depuis lundi au centre de la campagne présidentielle aux USA. Avec le « mur », les « mexicains violeurs » on pensait avoir touché le fond mais il semble que Donald Trump continue à creuser.
Lors du débat de lundi soir, dans les dernières minutes, Hillary Clinton a surpris tout le monde en parlant des remarques sexistes de Trump envers Alicia Machado. Miss Univers 96 aurait pris du poids avec l’âge, ce qui a déclenché les railleries de Trump. « Vous l’avez traitée de Miss Piggy… Miss « Bonne à tout faire »… Donald… elle a un nom : Alicia Machado »
Le blond décoloré a été vitrifié, il ne s’attendait pas à celle-là. Depuis, tout le monde s’accorde sur la victoire de Clinton dans ce débat. Trump est apparu totalement amateur, brouillon, puéril.
On pensait que depuis cette défaite, le candidat avait repris le contrôle.

alicia machado

Alicia Machado cette semaine. Elle travaille pour la campagne de Hillary Clinton.

Arrive la nuit de jeudi à vendredi.
L’histoire de Machado hante le cerveau adolescent de Donald Trump. Il ne dort pas. Il compte les milliards pour s’endormir. En vain. Vers 3h du matin, Donald Trump s’empare de son téléphone Android et balance 4 tweets hallucinants sur … la presse et Alicia Machado. Le type est à 30 jours de devenir président des USA et il perd le sommeil à propos de cette histoire de Miss Univers ??… WTF. On espère qu’il n’aura pas une crise de missiles à Cuba à gérer !

Alicia Machado et Donald Trump.

Alicia Machado et Donald Trump.

3H20. Premier tweet. Il lâche sa hargne sur les journalistes.
« Chaque fois que vous lisez une info sur moi ou sur ma campagne citant « des sources », NE LES croyez pas. Il n’y a pas de sources, ils racontent n’importent quoi. »
trump-machado-tweet
5H20. Donald ne dort pas… il chauffe !
« Wow, Hillary-la-pourrie a été dupée et utilisée par ma pire Miss Univers. Hillary l’a dépeinte comme un « ange » sans vérifier son passé, c’est terrible! »
On rappelle que Trump aura le code nucléaire s’il est élu…
trump-machado-tweet-2

 

5h20. Trump en ajoute une louche.
« Utiliser Alicia Machado dans le débat comme un parangon de vertu montre à quel point Hillary-la-pourrie n’a pas de JUGEMENT ! Hillary a été manipulée par un escroc. »
Alors qu’on commençait à parler d’autre chose c’est le candidat Républicain qui remet cette Miss Univers au centre de la campagne ! A 5H20 du matin. On dirait un troll de Bondamanjak qui veut se faire connaître !

trump-machado-3
5h30. Dix minutes plus tard, il enfonce le clou.
« Est-ce que Hillary-la-pourrie a aidé la dégoutante (vérifiez sa sex tape et son passé) Alicia Machado a devenir une citoyenne américaine pour pouvoir l’utiliser dans sa campagne ? »

trump-machado-4

Donc – concrètement – le type qui veut diriger la première armée du monde tweete en pleine nuit des rumeurs sur une Miss. Il insinue des choses en 140 caractères… Comme un ado attardé (il a 70 ans) incapable de retenir ses pulsions.
Le choc est assez dur dans l’opinion publique américaine. Au moins dans la partie « éduquée » de cette population. Cette attitude est tellement ridicule qu’une partie des partisans de Donald se décourage et critique ouvertement le candidat. « Je ne comprends pas ces tweets… Je souhaite qu’il soit plus discipliné » à ainsi lancé Newt Gingrich sur CBS ce soir.
Plusieurs journaux conservateurs ont décidé de ne pas soutenir Trump, du jamais vu.
Et dernier clou dans le cercueil du blond fou : le journal USA TODAY a pris parti pour la première fois en 34 ans. Non pas pour. Mais contre un candidat.
Contre Trump qu’ils jugent tout simplement « incapable d’assurer la fonction ».
Wow.
USA-TODAY-TRUMP

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer