La Disparition De Camille Darsières,

« Camille Darsières est décédé ce matin à son domicile à la suite d’un malaise. Il avait 74 ans. » Laconique, brutal. La radio a interrompu ses programmes ce matin, pour annoncer la mauvaise nouvelle. Il était un peu plus de 7 heures en ce 14 décembre 2006.

 

Image ExempleHomme politique martiniquais, avocat, mulâtre de Fort-de-France, intellectuel bourgeois au service de la cause des plus humbles. Avocat souvent des « malheureux », des « sans-voix ». Historien à ses heures, il était sans doute le meilleur spécialiste de Joseph Lagrosillère. Redoutable polémiste et débatteur respecté. Célèbre pour ses interventions incisives, sans appels, ses formules ironiques. On se souvient de son humour féroce et de la chemise à larges bandes bleues et blanches qu’il arborait, comme un « voeu », à la télévision les soirs d’élections et donc de victoires.

 

Conseiller général de Fort-de-France, du canton 2, puis après la réforme Deferre, du canton 6, de 1961 à 1991, dans un Conseil général dominé par la Droite, il passera ses mandats successifs dans l’opposition. Il laisse l’Assemblée Départementale à l’orée de la première mandature de Claude Lise en tant que Président du Conseil Général. Claude Lise dont il fut, durant toutes ces années, le plus sûr adversaire au sein du PPM. Aujourd"hui on dirait le meilleur ennemi.

 

Entré au Conseiller Municipal de Fort-de-France en 1965, il en sera le Second Adjoint, aux cotés d’Aimé Césaire et du Docteur Aliker, jusqu’en 2001. Celui que la presse surnomme Don Camillo, est élu au Conseil Régional puis en devient le président de 1988 à 1992, sur la liste du Pacte Global d’Unité de la Gauche.

 

Il sera également député de la circonscription du Centre durant deux législatures (1993 à 2002).

 

Toute la carrière politique de cet homme de conviction se déroulera au sein du PPM, dont il fut l’inamovible Secrétaire Général pendant plusieurs années. La récente scission au sein du PPM, la présidence de Serge Letchimy n'avait pas altéré l'emprise et le pouvoir ce Camille Darsières qui d'ailleurs en contrôlait encore le journal "le Balisier", son organe.

 

Veillée privée ce soir à son domicile à Clairière. Veillée publique à la Mairie demain soir. Messe d’enterrement à la Cathédrale de Fort-de-France, samedi à 14 heures. R.I.P.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer