Qui veut noyer le poisson commence par noyer le pêcheur

20130111-180914.jpg

Le 15 janvier 2013, une réunion ministérielle qui fait suite à l’accord signé par les marins-pêcheurs de la Martinique doit se dérouler à Paris. Mais à quelques jours de ce meeting, au coeur de la gouvernance de Monopoly, ça sent fort l’hareng saur déguisé en anguille sous roche. Si dans les rangs des parlementaires, les vestes sont dans leurs starting blocks, les billets en première classe confirmés, des agités du bocal démocratique en local, font tout pour torpiller l’unité de la délégation des marins-pêcheurs. Chaque syndicat n’aura droit qu’à un représentant et la cerise sur le gâteau, l’avocat de la délégation n’est pas convié à cette grande messe qui cache mal sa face de kermesse UMP..oups…socialiste.
Pour l’heure, les marins-pêcheurs réfléchissent mais pas sûr qu’ils soient en mode « On jette l’hameçon pour trouver l’âme sœur « . À suivre.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer