Antoine Crozat a t-il rédigé le communiqué de GBH en Martinique ?

Après Contact Entreprises, c’est au tour du Groupe Bernard Hayot (GBH) de dénoncer le blocage de ses hypermarchés en #Martinique. Le groupe du descendant d’esclavagistes s’insurge contre ces vilains nègres qui râlent contre un empoisonnement au #chlordécone. Mais qu’est-ce qu’un empoisonnement les gars comme dirait Antoine Crozat ? Si vous voulez guérir venez acheter du Curcuma à Carrefour à 33.50 €. Putain…Pétain comment peut-on ? Vous voulez du zéro chlordécone ? Venez chez Nanard le béké dostalinien. Le roi du quenard.

Zot lé manjé bio ? …man asou sa vini Carrefour. Je vends du bio mais les prix tombent sur ta tête comme un biyo.

Man ka vann sa. Man ka Vann vaseline osi. Mafia. Vous voulez une pied de courbaril ? Vini kay GammVert…sé mwen ki ni sa. Bientôt je vais vendre des anus en plastique. La fumée…le vrai. Oh really. Mové. O fèt Chlordécone la sé pa mwen sé le franjen. Donk sé pa mwen. Man paka manjé banann. Man paka brè dlo si a.

En ce qui concerne Bondamanjak nous allons republier les articles qui prouvent que GBH est le moteur diesel de la crise sociale en Martinique avec les prix qu’il pratique. Preuves à l’appui. On va se marrer.

Et pendant ce temps-là en #France  pays des droits de l’homme qui a déclaré l’#esclavage crime contre l’humanité #Colbert le père du #CodeNoir a 1 statue devant l’Assemblée nationale  et ça ne dérange personne.

Signez la pétition : 

http://bit.ly/33EISF6

#martinique #guadeloupe #guyane #lareunion

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer