Quand Jeff Lafontaine raconte en fables ses conneries…conconne rit…jaune

Bagay cho. De mémoire d’historiens chauves et chevelus à la fois, sans glier, le parti crée par Aimé Césaire n’avait connu un tel manjé kochon.

Le Conconne gate est parti pour un développement durable ça se gâte et comme dirait Richard, la nique sonne le glas à défaut de gland.

Tellement que Jeff Lafontaine, l’ancien directeur de cabinet de Serge Letchimy au Conseil régional de la Martinique s’est senti obligé de se justifier. De montrer patte métisse .

Sur sa page Facebook, cet homme qui adore les tartes aux massissis, vient jouer au saint descendu de l’Olympe. Va te faire voir chez les grecs mec. Les français de Martinique ne sont pas des cons. Même si des fois ça se discute.

Primo, Révélations Martinique est une page de propagande PPM que tu connais, tout comme Évolution Martinique que tu connais aussi. Pour écrire sur ces pages, il faut des codes que tu as. Donc, tu connais les administrateurs de ces pages. Donc arrête de faire ta sainte nitouche et ton saint qui nie tout. Ou tou ni Boug mwen.

Au PPM vous êtes des marrants. Depuis mai 2013…eh oui ça fait 6 ans que Bondamanjak parle des loyers impayés de Catherine Conconne. Et en 2019…comme la miss vous dérange parce qu’elle passe son temps à Dostaly…vous trouvez que cette abyssale et sale dette de 328 000 000 € serait une belle arme politique pour la mettre hors d’état de nuire ?

Zot ka fè mwen ri. Catherine Conconne, elle, tente de faire celle qui n’est pas ébranlée par cette lente et vibrante blanlée administrée par ses amis branleurs. Elle a déjà appelé à Martinique la 1ère pour se plaindre du sujet qui a repris le texte de Révélations Martinique. C’est une sénatrice que la scène attriste. Elle se plaint du journaliste. Encore un jaloux qui a sûrement ou peut-être envie de donner vie à son vit. Elle s’est l’instinct de survie.

Elle essaie de rassurer son fan club…Mais son balisier se fane. ce qui est très rare. Serge Letchimy, lui…vient de réapprovisionner son stock de chips pour ce nouveau feuilleton braise îlien qui risque d’avoir autant d’audience que la Casa de papel. A suivre.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer