Qui a réellement gazé les civils syriens ?

Billet d’humeur.

Cette question renvoie à une autre plus ancienne :

Bagdad et Saddam Hussein avaient-ils les armes de destruction massive que l’occident leur attribuait ? On sait hélas que non. Il n’y en avait pas, il n’y en avait jamais eu. Et on a vu que des dizaines de milliers de personnes sont mortes et continuent de mourir victimes de cette scélératesse américaine et européenne.

Comme en Afghanistan, comme en Lybie.

Elle renvoie également à une autre, d’actualité immédiate : qui avait intérêt à gazer ces gens alors que le gouvernement syrien venait d’autoriser l’ONU à enquêter physiquement sur tout son territoire ?

Depuis le début, l’Occident soutient et instrumentalise une prétendue « rébellion syrienne » où, à côté d’une bande d’opposants politiques minoritaires, on trouve surtout des extrémistes religieux, des terroristes salafistes, des suppôts d’al Qaeda, des brigands, des bandits et des djihadistes.

L’Occident (France, Israël et  Etats-Unis en tête) veut broyer la Syrie pour en faire, comme la Lybie, un nouvel eldorado économique.

Enfin, ultime question qui d’autre que les occidentaux a  créé et armé cette prétendue « rébellion syrienne »?

Si Khadafi avait l’arme nucléaire, il n’aurait pas été assassiné par l’Occident. Si la Syrie l’avait, comme la Corée du Nord où des millions de personnes sont mortes depuis 60 ans, affamées ou fusillées par leur propre gouvernement impuni, l’Occident lui foutrait la paix.

Juliette A.

 

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer